Dégustation

Pour celles et ceux qui suivirent mes questionnements et la vague hésitation à consommer le thé de ce si beau coffret, présent rapporté de Chine… (pour relire le post, c’est ICI)
Oui, la vie est précieuse et il faut se presser d’en jouir… Alors après avoir délicatement ôté le papier imprimé de rouges calligraphies, après avoir fait infusé les feuilles compressées, voilà dégusté le premier nid de Pu Er, celui placé au centre de la boîte.
La table fut dressée avec attention et précision. Une présence amie pour accompagner et parfaire le moment. Quelques gourmandises. Tout semblait parfait pour ce délicat moment de dégustation.
Il faisait beau et le ciel azuré se reflétait dans le breuvage tout juste infusé. Avec de légers nuages… D’ailleurs ne dit-on pas « un nuage de lait » ? Un peu du ciel et de la terre de Chine dans le palais et beaucoup de plaisir que je pourrais ainsi renouveler 49 fois encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *