Atelier de la nuit

Il est né rapidement, la nuit dernière et en quelques heures. Envie de jeter rapidement sur des pages de livres anciens une esquisse un peu poussée. La peau, la lumière. La lumière sur la peau. Un regard… peu de couleurs… Aller à l’essentiel. Puis y coller « L’étranger » de Baudelaire écrit au crayon. Exercice de la nuit, noire et presque fraîche jusqu’à ce que le pinceau me tombe des mains. C’est à ce moment-là qu’il s’est achevé, là où ma nuit commençait.

Commande

Un personnage genre Peter Pan, le symbole de l’arbre et de la Nature, l’arbre de vie de Klimt, la mer, un poème de Rimbaud, dans un style Art Nouveau, avec de l’or en éclat, le tout réalisé avec ce qui fait mon identité picturale… C’était la liste des éléments à respecter pour ce tableau. Je pense avoir réussi car la jeune femme qui m’a fait cette commande est ravie ! Et moi aussi pour elle !

Commande particulière

L’une des difficultés de mon métier de peintre est la commande, en particulier lorsqu’elle est précise. Très précise.
Il y a quelques semaines, on me demande de composer un tableau avec les éléments suivant : Un personnage genre Peter Pan, le symbole de l’arbre et de la Nature, l’arbre de vie de Klimt, la mer, un poème de Rimbaud, dans un style Art Nouveau, avec de l’or en éclat, le tout réalisé avec ce qui fait mon identité picturale. Ok, bon… il y a beaucoup d’éléments et c’est comme un casse-tête qu’il me faut résoudre. Ça tombe bien, je suis en pleine recherche en ce moment et ce défi m’intéresse beaucoup.
Vous aurez le résultat demain, mon travail se termine.

Soleil du jour

7h, ce matin. Depuis mon atelier, le soleil s’élève sur une mer de nuages qui mangent le village d’Oingt sur la colline d’en face. Le temps que tout se dissipe, le village ressemble à une île. Un peu plus loin, les reliefs capturent la brume en lui faisant un berceau.

A l’atelier, les premiers rayons du soleil frappent une sculpture en cours et l’ombre portée de mon petit baigneur en papier mâché fait face au jongleur sur la robe…
Belle journée à vous, avec du soleil dedans.

Atelier du jour

Pour une prochaine exposition sur le thème de la lecture (à Port-Bail cet été) voilà que je travaille sur le livre, comme objet mais aussi matière. C’est un peu honteux que je déchire, découpe et arrache les pages de livres anciens, sans aucune valeur je précise, mais quand même ! Un geste étrange et inhabituel qui me perturbe un peu mais je prends tellement plaisir à agencer et composer avec les couvertures, les couleurs différentes de chaque page, les déchirures, les papiers divers que j’en oublie presque l’objet pour ne voir qu’un support. Et puis mon libraire préféré, et amateur d’art, m’a rassuré en me disant qu’il n’y avait pas de problème avec ça ! Alors je suis plus serein avec ce nouveau travail !