Frida Kahlo. Esquisse de ma vie

Cette si belle pièce de Nadia Larbiouene, qui incarne Frida Kahlo avec une telle justesse, repart en tournée, voici quelques dates prévues et si elle s’invite par chez vous, n’hésitez pas et aller la saluer.

De et Avec : Nadia Larbiouene
Mise en scène : François Bourcier

Musique et chant : Camilo Vallejos
Création Lumières : Antoine Fouqueau
Conception Décors : JB Cleyet
Régisseur : Gabriel Hamadene

https://compagnienovecento.fr/ ou 06 95 49 00 98

Le 5 Novembre 20H30 au théâtre de Gleizé (69400) :  04 74 65 37 30 
Les 10, 11, 12, 13, 14, 17, 18 , 19, 20  et 21 Novembre à Montpellier
Le 3 décembre 20h30 au Centre Culturel St Marc Lyon 2
Les 24, 25, 26 et le 31 mars ainsi que les 1 et 2 avril 2022 à Nantes

Frida Kahlo fait partie de ces artistes qui ont marqué l’Histoire tout autant que l’Histoire de l’Art.
Inspirés par la correspondance et le journal intime de l’artiste, une comédienne et un musicien nous entraînent dans l’univers de cette femme d’exception.
Sa rage de vivre, malgré la maladie et l’accident qui l’a rendue handicapée à vie, lui donne la force de peindre sa propre souffrance.
Frida Kahlo est une femme rebelle et libre, qui se distingue aussi bien par sa peinture que par son militantisme.

Frida Kahlo à Paris

Frida at the Barbizon Plaza Hotel NYC, 1933
© Lucienne Bloch, Courtesy La Galerie de l’Instant, Paris

On retrouvera Frida Kahlo dans une exposition photographique à la « Galerie de l’Instant » en décembre prochain.
Assise devant un autoportrait accroché au mur, une cigarette à la main, l’artiste mexicaine pose avec fierté pour l’assistante de Diego Rivera, durant leur séjour à New York en 1933. Suivra plusieurs séances photo où le regard tendre et intime de la photographe américaine Lucienne Bloch immortalise une Frida Kahlo inédite.
Rendez-vous le 4 décembre prochain dans l’incontournable galerie parisienne.

« México, mi vida », installation

Petit regard indiscret sur l’installation de l’exposition « México, mi familia »… Vous voulez voyager ? Alors venez par ici. On y trouvera les photographies de Juan Manuel Ramirez Ramirez, les papiers découpés de Fabienne Germain, mes tableaux issues de collections privées, mon travail photographique et sculpté sur le thème de Frida Kahlo, mais aussi tout un univers coloré, festif et musical, au cœur des traditions mexicaines.
Ouverture de la Villa Hispanica à Cogny avec vernissage ce samedi 21 septembre.

Barbie Frida Kahlo

barbie_frida_kahlo_

Mattel lance une nouvelle gamme Barbie intitulée « Inspiring Women ». Dix-sept poupées servant à montrer aux petites filles les nouveaux modèles féminins, « afin d’imaginer tout ce qu’elles peuvent devenir ». Parmi elles, on retrouve Frida Kahlo. Mais la poupée a fortement déplu à la famille de l’artiste.
La famille de l’artiste précise dans un communiqué que « Mara Romeo, petite-nièce de Frida Kahlo, est la seule détentrice des droits sur l’image de l’illustre peintre mexicaine Frida Kahlo. La société Mattel n’a pas l’autorisation d’utiliser l’image de Frida Kahlo », indiquant qu’ils seront prêts à prendre toutes les mesures nécessaires contre Mattel. Le différend serait lié à la Frida Kahlo Corporation (FKC), fondée en 2005 et basée à Miami, qui assure être détentrice des droits et donc libre de s’associer à Mattel.
En plus des conflits autour de la propriété intellectuelle, l’apparence physique de la poupée Barbie est assez contestable : la peau mate de l’artiste a été éclaircie, la pilosité assumée du visage et son fameux mono-sourcil ont été effacés, les traces de son handicap ont été oubliées : Frida Kahlo avait une jambe plus courte que l’autre, séquelle d’un polio dont elle a souffert durant son enfance, et elle portait un corset, résultat de son terrible accident de bus.

L’actrice Salma Hayek, qui a joué le rôle Frida Kahlo dans le film biographique en 2002, s’insurge également sur Instagram :
« Frida Kahlo n’a jamais essayé d’être ou de ressembler à quelqu’un d’autre. Elle a célébré son unicité. Comment pourraient-ils la transformer en une Barbie ? »

Frida Kahlo fait parler d’elle et divise, encore aujourd’hui, comme elle le faisait de son vivant !

Thé Box. Viva la Viva !

Je reçois ce jour un cadeau inattendu. Une boîte, « La Thé Box », appelée « Viva la vida ».
Une petite voix me disait qu’à l’intérieur j’y trouverais les couleurs du Mexique. Et hop, Frida me fait de l’œil dès l’ouverture !
Boîte surprise, avec un beau livret qui fait voyager, divers thés en rapport avec le pays dont un thé en forme de cactus (de chez Héritage, connu pour ses sachets en forme de nuage, cœur, chat…) un thé « Frida », des saveurs épicées et fleuries, des gourmandises, une boule à thé colorée…
Une surprise qui fait chaud au cœur au milieu de l’hiver. Merci à Laurence.

the_box_viva_la_vida

the_box_viva_la_vida_2

Graphisme et peinture d’Emilie De Castro.

« Frida Kahlo, Esquisse de ma vie »

La pièce de théâtre « Frida Kahlo, esquisse de ma vie » est de retour à Lyon, avec un nouveau décor et une nouvelle scénographie. En revanche, on retrouve la même comédienne dans le rôle titre, Nadia Larbiouene, qui se glisse dans la peau de la belle mexicaine avec force et sensibilité (J’avais parlé plusieurs fois de ce beau spectacle, dont la dernière ICI)
Voici les dates pour ce nouveau rendez-vous. Un rendez-vous avec Frida, ça ne se refuse pas !

frida_kahlo_esquisse_de_ma_vie

« Frida. Petit journal intime illustré »

frida_petit_journal_intime_illustre

Une nouveauté en librairie concernant Frida Kahlo. Un bel album magnifiquement illustré où l’on retrouve la vie de l’artiste mexicaine à travers le regard, les pinceaux et les inspirations de l’illustratrice Vanna Vinci.
Le résumé de l’éditeur :
Un petit journal illustré qui revient sur l’art, la vie et les sentiments de Frida Kahlo : son enfance, son accident, son mariage légendaire avec Diego Rivera, sa passion pour une peinture transformée en miroir de l’intériorité. L’histoire extraordinaire d’une femme magnétique, charismatique et créatrice de son image : une icône pop.

Frida

frida_petit_journal_intime_illustre_3

Frida-1

Frida-3

frida_petit_journal_intime_illustre_2

frida_petit_journal_intime_illustre_1

Patti Smith chez Frida Kahlo

patti_smith_casa-azul

La chanteuse et photographe Patti Smith se rendit à la Casa Azul de Frida Kahlo à Coyoacán.
Durant sa visite, elle fit des photographies avec son œil si particulier et elle dit :
« …the house where they led their life together. I saw the streets where they walked and the parks where they sat. I sipped watermelon juice from a street vendor’s paper cup. Casa Azul, now a museum, was so open. One could see their artifacts, where they slept, where they worked. I saw Frida’s crutches and medicine bottles and the butterflies mounted above her bed, so she had something beautiful to view after she lost her leg. I touched her dresses, her leather corsets. I saw Diego’s old overalls and suspenders and just felt their presence. »

« I had a migraine, and the director of the museum had me sleep in Diego’s room, adjacent to Frida’s. It was so humble, just a modest wooden bed with a white coverlet. It restored me, calmed me down. A song came to me as I lay there, about the butterflies above Frida’s bed. Shortly after waking, I sang it in the garden before 200 guests. »

patti_smith_frida_kahlo_1

patti_smith_frida_kahlo_2

patti_smith_frida_kahlo_3
Casa Azul, Coyoacán, 2012 © Patti Smith