Ouverture Galerie

Tôt ce matin… Nouvelle installation de la galerie pour l’ouverture ce dimanche. Si vous n’avez pas pu vous déplacer le weekend dernier à la biennale de Vaux-Clochemerle, ce sera l’occasion de voir mes nouvelles créations.
Ce premier dimanche nous serons le 3 juillet et ma galerie sera ouverte de 14 heures à 18 heures (Galerie de la Maison du Chat Perché, 114 ruelle de l’église. Village médiéval de Ternand, 69620)
Ce jour-là, n’oubliez pas de fêter Tom, Thomas.
Dicton du jour : « A la saint Thomas, les jours sont au plus bas. »

Biennale 2022

Voilà la biennale de Vaux-Clochemerle terminée. Hier le village a été rendu à ses habitants grâce à l’aide des nombreux bénévoles actifs. Il reste à ranger nos œuvres, à remettre en ordre nos espaces d’expositions…
Le weekend a été plutôt maussade mais les rencontres chaleureuses. Des sourires et des émotions…
Merci à vous pour les messages et les beaux échanges.

Biennale de l’art figuratif

Voici la prochaine exposition où vous pourrez voir mon nouveau travail, essentiellement de la sculpture. Des mois de préparation, et voilà que la date se rapproche… C’est aussi la raison pour laquelle j’ai été moins présent par ici, et sur les réseaux sociaux. Les prochains jours seront très chargés, jusqu’à l’installation dans le village de nos expositions à chacun.
Durant 3 jours, nous serons 18 artistes à exposer nos œuvres dans les rues de ce petit village du Beaujolais. Professionnels, amateurs et flâneurs bénéficient d’un échange privilégié avec chacun des artistes pour connaître, découvrir et comprendre l’art figuratif… La musique accompagnera l’événement pour garantir la convivialité et le succès des rencontres.
A très bientôt !

Ouverture Galerie

Demain, premier dimanche du mois, nous serons le 5 juin et la porte de ma galerie sera grande ouverte, de 14 heures à 18 heures (Galerie de la Maison du Chat Perché, 114 ruelle de l’église. Village médiéval de Ternand, 69620)
Ce jour-là, on fêtera Igor et Boniface.
Dicton du jour, venu du pays des vignes : « Prépare autant de tonneaux qu’en juin tu compteras de beaux jours.»

Disparition de Jacques Perrin

L’acteur Jacques Perrin vient de nous quitter…
Maxence à la coiffure peroxydée, peintre cherchant son idéal féminin, et puis Prince de Peau d’âne, ces personnages ont été source d’admiration et d’inspiration pour moi depuis toujours. Juste de la grâce, un sourire, une gentillesse, loin des héros aux super-pouvoirs. Le garçon chic qu’on aurait aimé avoir comme frangin, comme ami… C’est lui que j’avais imaginé autour d’un autoportrait entouré de mes personnages fétiches et récurrents il y a quelques mois.
Une étoile de plus dans notre ciel…
« … Elle a cette beauté des filles romantiques, et d’un Botticelli le regard innocent, son profil est celui de ces vierges mythiques qui hantent les musées et les adolescents … »

Retrouver Noa

Retrouvailles avec la merveilleuse Noa, heureuse de revoir le peintre du tableau qui se trouve dans son studio. Précieuse et rare chanteuse qui autorise les photos et vidéos de ses spectacles pour « échanger, partager pour tisser des liens, garder le contact … » Ses lettres à Bach sont sublimes et les notes vertigineuses, son jazz ne donne pas le blues, ses percussions sont détonantes, ses deux guitaristes l’accompagnent avec tant d’attention et ses discours pour la paix et la tolérance font tant de bien à entendre. On en ressort plein de joie et d’enthousiasme !
Ça fait tellement de bien en ce moment.
Merci Noa pour cette générosité !

Ouverture Galerie

Demain, premier dimanche du mois, nous serons le 5 septembre et la porte de ma galerie sera grande ouverte, de 14 heures à 18 heures (Galerie de la Maison du Chat Perché, 114 ruelle de l’église. Village médiéval de Ternand, 69620)
Ce jour-là, n’oubliez pas de fêter Raïssa, Barbée et Madruyna …
Dicton du jour : « Septembre se nomme le mai de l’automne. »

L’été ?

Par Achbé, la cra(i)euse de rue, qui sème ses jeux de mots au fur et à mesure de ses inspirations.
« Munie d’un bâton de craie, je perds l’espace d’un instant ma capacité à être adulte, je retrouve mon écriture d’enfant pour « craier » sur mon tableau noir, le bitume. Là, je joue avec les mots comme on joue avec des balles pour faire de la rue ma cour de récréation. Je lance mes aphorismes aux passants, puis à mes abonnées sur les réseaux sociaux. Ils les saisissent, les interprètent pour jouer à leur tour avec eux. »

Ciel rosé

A l’instant devant la fenêtre de l’atelier, un paysage de fin du monde… La brume a commencé à gommer les collines et ses maisons à l’arrière la petite chapelle et puis tout s’est coloré de rose. Les vapeurs d’eau ont envahi la plaine et à l’heure qu’il est tout est fondu dans un étrange violet sombre, presque bleu.
Je vous souhaite une belle soirée.