Jean Vimenet / Autoportrait au chiffon rouge

Jean Vimenet se représente, âgé d’une quarantaine d’années, dans son atelier en Algérie.
Dernier élève de Vuillard, il obtient en 1952 le prix Abd-el-Tif, qui lui permet de séjourner deux ans dans la belle villa sur les hauteurs d’Alger.

Jean Vimenet  est né le 21 mai 1914 à Tours et mort dans la même ville le 26 mai 1999.
Il entre en 1928 à l’école des beaux-arts de Tours et en 1931 il est déjà connu de la bourgeoisie locale pour ses portraits. Il entre à L’école des beaux-arts de Paris en 1932 et les élèves sollicitent Edouard Vuillard qui leur accorde deux matinées par mois. Ils devinrent amis et furent très proches durant plusieurs années.
En 1937, il rencontre le réalisateur et créateur du studio de cinéma d’animation Paul Grimault, ainsi que les frères Pierre et Jacques Prévert. En 1938, Vuillard l’invite à Genève pour la réalisation de Les Muses protégeant la Paix commandée par la Société des Nations. Vimenet en effectue le report aux carreaux.
En 1939 il est mobilisé, Vuillard meurt. Démobilisé en août 1940 il rejoint Grimault et collabore à plusieurs dessins animés, dont Le Roi et l’Oiseau. Il collabore avec le milieu théâtral à la réalisation de masques et travaille sur une bande dessinée : Une vie de chien ou l’histoire de Charlot pour Libération.
En 1952 il obtient le prix Abd-el-Tif en peinture qui permet un séjour de deux ans à la villa Abd-el-Tif, sur les hauteurs d’Alger.
En 1963 joue un garde-chasse dans le film Mouchette de Robert Bresson.
Les expositions se succèdent dont une rétrospective en 1985 au musée des beaux-arts de Tours avec 104 œuvres. En 1983 paraît le livre Vimenet, la statue sans socle écrit par son fils, qui réalisera un film documentaire Cet homme à la chemise verte (Un peintre secret) (inédit).

Une réflexion sur « Jean Vimenet / Autoportrait au chiffon rouge »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *