Peter Beard

Une image de mon salon à l’instant où j’apprends la mort du photographe Peter Beard. Ce livre de presque 800 pages est en permanence à portée de mes yeux depuis tellement longtemps ! On y trouve des pages de quelques-unes de ses compositions, collages de photos et textes manuscrits dont le graphisme accompagne à merveille les images qu’il nous donne à voir.
Photographe de la vie sauvage, aventurier, collectionneur, précurseur de l’écologie et défenseur de la cause africaine, il était aussi écrivain et composait d’innombrables carnets-de-voyages-journaux-intimes remplis de photographies qu’il découpait, de peinture et d’écriture, parfois mêlé de sang (souvent le sien !) Peter Beard a fait de sa vie une œuvre d’art.
Il a partagé ses créations avec Andy Warhol, Brancis Bacon, Truman Capote…
Son autoportrait en train d’écrire son journal dans la gueule d’un crocodile mort est une image forte, qui marque forcément les mémoires !
«Peter Beard est mort en pleine nature, là où il aimait vivre», a indiqué sa famille. Porté disparu il y a dix-neuf jours, son corps a été retrouvé non loin de son domicile de Montauk, à l’extrémité est de Long Island. Il avait 82 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *