Belle journée…

Ce matin, je suis tombé du lit. Réveillé à 6 heures, j’ai fini par me lever…
Les fenêtres ouvertes toute la nuit ont rempli la maison de fraîcheur. Enfin !
Au loin, le petit village de Oingt inondé d’une brume cotonneuse semble se réveiller. Je le photographie à longueur d’année, en toute saison, dès que la lumière est belle ou particulière. Toujours du même endroit. J’ai ainsi une petite collection de photos du village baigné dans des atmosphères chaque fois différentes.

oingt

Ensuite, descente à l’atelier, histoire de voir comment ma journée ici va se dérouler…
Un tableau en cours, au sol, est éclairé par les premiers rayons du soleil. Etrangement, il met en lumière le personnage principal, Frida Khalo et la poupée assise sur une chaise. Je trouve cela beau, toutes ces ombres noires qui barrent cette peinture, comme pour effacer le décor et ne garder que l’essentiel.
Une toile vierge préparée la veille m’attend sur le chevalet. Je ne sais pas encore ce qui va m’inspirer…

fridatelierLe chat miaule à la porte…
La journée commence bien. Je sens que ce sera une belle journée de fin d’été. Déjà la fin d’un été…
Belle journée à vous tous qui me lisez, et que je remercie pour votre présence ici, si régulière, et si réconfortante…

Marilyn…fin heureuse.

Voici le tableau de Marilyn terminé, aujourd’hui à 17 heures 23 !
Dernière étape…
Les plis des draps ont été éclaircis et blanchis et j’ai mis de la dentelle en bas à droite au-dessus du tissus avec les roses ; l’oreiller a pris du volume et les plis sont plus précis; le voile transparent sur le corps a été travaillé de façon à cacher légèrement la nudité et a revêtu des pois blancs en motifs et une bordure de perles blanches ; le visage a été affiné et la peau encore éclaircie, et enfin les cheveux sont devenus platines et les mèches redessinées, ainsi que les traits du visage.
J’ai à présent le monochrome blanc que je voulais au départ, mettant en valeur ce visage au milieu des étoffes que le corps fait vibrer.
J’espère de tout cœur ne pas avoir trahi l’image de cette actrice que j’aime profondément….

(Si vous désirez voir l’évolution du tableau en continu, allez dans la rubrique « Atelier »)

marilyn6

Marilyn, la suite…

Marilyn me retrouve enfin. Ou plutôt l’inverse.
J’ai mis des plis sur les draps et oreiller, travaillé la transparence de l’étoffe sur le corps ainsi que sa courbe, éclairci la peau, peint des fleurs sur le tissus grenat, la main ouverte a enfin des articulations et les joues un peu trop de rose, les cheveux ont gagné en blondeur…
Je ne suis pas encore satisfait du visage, et je m’éloigne de ce que j’avais prévu sur le croquis, un monochrome blanc.
A suivre donc…

marilyn4

Les collages de Marilyn

Oui, aujourd’hui Marilyn s’est vue entourée de collages de pages déchirées de divers magazines. Au hasard des pages j’ai trouvé « Chanel », « Cartier », des secrets de beauté, et écrit en gros « Belle comme un ange »! Des éléments qui collent plutôt bien à sa personnalité. Peut-être disparaitront-ils sous l’acrylique…
Sur cette base viendra la peinture. J’imagine un monochrome blanc avec comme seule couleur le rouge de ses lèvres.

marilyn11

Le dessin de Marilyn

Le dessin de Marilyn est terminé, après avoir fait quelques modifications par rapport au croquis dernièrement posté. L’oreiller a changé de sens, la main du haut ouverte pour que le corps soit moins refermé sur lui. Comme une invitation…
La ressemblance du visage a été travaillé à l’aide de quelques photos. Simplifier au maximum mais reconnaitre avec un minimum de trait.
Garder l’essentiel, l’essence même de Marilyn…

marilyn3

Rendez-vous avec Marilyn

Il y a longtemps que je cherchais à faire un tableau avec pour sujet Marilyn.
Actrice tellement photographiée, peinte… Comment aborder ce sujet sans tomber dans le cliché de la blonde platine au sourire figé ? Ce que j’aime chez elle, c’est la fragilité, le doute, la mélancolie pour ne pas dire la tristesse.
Et puis un cliché m’a inspiré… Un thème déjà travaillé. Un lit, des draps, et la sensualité des corps dans la transparences des vêtements légers et l’indiscrétion de regarder quelqu’un dormir. Le sujet ici aura les yeux ouverts et pointé vers le spectateur.
En comparaison à la photo d’origine, le corps sera moins droit, moins rigide, une sorte de torsion, pas assez travaillée encore sur le croquis que voilà. C’est un premier jet.
Le dessin sur la toile n’est pas encore satisfaisant. A suivre, donc…

marilyn

Tableau en cours, suite et fin

Voilà où nous en étions resté il y a quelques jours…
Le tableau avait ses bases, il restait à travailler l’essence même de la pièce, la présence et le caractère du personnage qui semblait dénué de vie jusque-là.
1. Cette première photo est la dernière que j’avais posté.
2. Là, la peau a été unifiée, les bijoux ont des contours et des perles, apparaissent des motifs sur les coussins, plumes et voilette sur le chapeau, premières dentelles sur le haut de la robe.
3. Enfin, la peau a été éclaircie avec un glacis blanc cassé et les joues colorées, les bijoux ont gagné ombres et motifs, la robe est devenue transparente mais a été habillée de roses et de feuilles, avec des plis pour donner de la vie au vêtement, rajout de bagues et de fins bracelets, d’ongles rouges, et les coussins ont changé légèrement de tonalité.
La pièce est terminée, à mes yeux…

Voilà le parcours, et la construction d’un de mes tableaux…
Bien sûr, impossible de partager les moments de doute, les hésitations, les essais, les retouches, ni les heures passées jusque tard dans la nuit, où le silence est roi et où une douce musique m’accompagne, à observer chaque centimètre du tableau pour que rien n’échappe à mon regard. Et sous le pinceau, inlassablement, de retoucher les détails pour qu’enfin apparaisse sous mes yeux le tableau espéré…
Quel sera son titre?

encours31encours4encours5

Tableau en cours

Voilà plusieurs jours que je travaille sur ce tableau.
Quelques étapes de son évolution…
1. Des heures de collages pour la base. Le personnage émerge doucement de ce foisonnement de papiers, de mots et de calligraphies.
2. Les teintes générales du tableaux sont présentes, mais il reste tout à construire pour donner une stabilité à la composition.
3. Enfin le placement des coussins et de quelques motifs, un peu d’ombre sur le fond pour les mettre en valeur. Collier et bracelets, une fleur sur le chapeau… J’improvise au fur et à mesure.
A présent, la base est prête, il reste à faire l’essentiel et le plus long : Le grain de la peau, le maquillage à affiner, les bijoux à travailler, les motifs sur les coussins, les transparences de la robe, les dentelles, les voilettes et les accessoires sur le chapeau , les ombres, les dégradés…
Pour moi, un tableau est une lutte de chaque instant. Se battre pour arriver à ce qu’on a en tête, même si un croquis est là pour nous guider, et être à la hauteur de ce qu’on désire, toujours… Ne pas abandonner un détail, et tout mettre en œuvre pour être étonné du résultat qui se construit peu à peu sous nos yeux. Enfin, arriver à un résultat qu’on n’attendait pas, et si possible qui soit mieux que ses espérances. Un cadeau quoi !

encours1encours2encours3

Chaleurs…

Hier, la chaleur était suffocante par ici…
J’ai laissé closes portes et fenêtres et suis descendu au frais dans ma cave faire du rangement. Une sorte de palette que j’avais oubliée là depuis des lustres m’a soudain inspiré. Je suis remonté à l’atelier avec ces quatre planches sous le bras et les ai installées sur mon chevalet.
Le torse nu, plutôt inhabituel chez moi pour travailler, mais la chaleur était si intense, et je me suis mis au travail.
Qu’en est-il sorti ? Une Frida Khalo aux oiseaux, avec fleurs, colliers et bijoux….

palette

Croquis

Ma table de travail est jonchée de croquis, j’ai plein d’idées mais je ne sais pas par quoi commencer.
Le problème à gérer, c’est que je démarre plein de choses que j’abandonne au moment où c’est presque terminé. Je les laisse de côté et je retourne à un autre projet.
Je ne comprends pas bien pourquoi….
C’est grave docteur ?

croquis1

Ex-votos

Surprise en trouvant aujourd’hui dans ma boîte aux lettres un petit sachet d’ex-votos mexicains ! Brigitte et Fernand ont réussi à m’en trouver lors de leur voyage au Mexique. J’en cherchais désespérément pour orner mes pièces ayant pour thème…. Frida Kahlo !
Merci merci merci…

Ces objets se joignent aux prières des mexicains pour la réalisation de leurs vœux. On trouve presque toutes les parties du corps, tête, bras, main, jambe, poitrine, coeur, mais aussi des chiens, des voitures, maisons, femmes enceintes etc…
Les églises ont des panneaux saturés d’ex-votos, d’écritures et de photos composant parfois de telles accumulations qu’un César ou un Arman auraient sans doute apprécié !

exvotosfridaex

Photo prise à Mexico, Notre-Dame de Guadaloupe.
Photo prise à Mexico, Notre-Dame de Guadaloupe.