Voyage Bhoutan/Inde

bhoutan_inde_12

On l’appelle « Le pays du bonheur » et Matthieu Ricard parle de « Terre de sérénité ». Royaume himalayen lové entre l’Inde et le Tibet (Chine), le Bhoutan est un écrin de sagesse, préservé, où la spiritualité et la vie quotidienne se donnent la main.
Ici, tout est sacré : les montagnes aux formes qui ressemblent à des animaux mythiques, les lacs, les rivières, les grottes, les vallées… Chaque endroit a une histoire à raconter. « La tanière du tigre » sera sans doute le plus impressionnant. Ce monastère à 3070 mètres d’altitude, accroché à une falaise vertigineuse a été construit là parce qu’on a vu sur cette roche le masque d’un tigre bienfaiteur. Il nous faudra 3h30 de trekking pour atteindre cette merveille, en traversant une épaisse forêt sur un sentier accidenté, parsemé de milliers de drapeaux de prières, de petits tas de pierres entassées les unes sur les autres pour dire qu’on est bien sur le bon chemin, et au bout de nos efforts la récompense s’offre à nos yeux avec cette vision impressionnante de ce monastère semblant suspendu dans le vide.
Outre la religion, on a sur cette terre un respect infini pour l’autre, pour les animaux, la nature, l’eau, la vie sous toutes ses formes.

Visite de Darjeeling et son thé mythique inventé par les anglais, qui pousse à perte de vue sur les montagnes verdoyantes que des mains expertes cueillent en trois saisons. De la douceur parfumée dans nos bouches…

Ensuite, il y eut le Sikkim, qui n’a rien à envier à son pays voisin, avec des espaces verts à perte de vue, une végétation luxuriante et des orchidées sauvages qui poussent même là où on ne les attend pas. Une région où le climat est semi-tropical avec un temps clément mais des routes cabossées construites sur le flanc des montagnes, subissant de fréquents glissements de terrains.

Nous avons vu des danses festives à Thimphu, des moines en pleine cérémonie, des moulins à prières qui tournent inlassablement, des peintures colorées racontant la vie de Bouddha sur les murs des monastères, des chortens recouverts de prières gravées sur des pierres, des plantes et des arbres incroyables, des milliers de drapeaux de prières qui flottent au vent, les montagnes himalayennes plantées dans des décors immenses, de si beaux levers du soleil sur des sommets enneigés, des rizières en terrasses qui ondulent dans la lumière, des êtres chaleureux et accueillants et des sourires sur les lèvres…

Pour finir il y eut Calcutta. « La cité de la joie », ville grouillante, bruyante et assourdissante où la misère noire côtoie d’insolentes richesses. Mais à la nuit tombée tout s’estompe et devient lumineux, en particulier ce jour de « Kali Puja » où des centaines de temples dédiés à cette divinité inondent la ville, les places, les cours, l’intérieur des maisons, accompagnés de bougies par milliers, de feux de Bengale, de musique, de chants et de prières… Tout le monde est alors réuni par cette ferveur enchanteresse.
Le ciel de Calcutta est chargé lui aussi car s’y mêlent à la fois les oiseaux, les cerfs-volants et les avions qui se croisent dans un brouillard de pollution ou entre les larmes de la pluie. Le ciel pleure parfois, ici plus qu’ailleurs.
Il y a là des jardins botaniques où le calme devient salvateur et ou des merveilles de la nature vous étonnent. Comme ce banian spectaculaire de 250 ans, possédant 650 racines aériennes et occupant un périmètre de 486 mètres de circonférence. Une petite forêt à lui seul !
Calcutta c’est aussi un quartier d’artistes sculpteurs, Kumartuli. Là sont fabriquées des divinités de toutes tailles, parfois de plusieurs mètres de haut, en paille, ficelle et argile. Une fois peintes, elles seront le centre de milliers de regards avant d’être jetées dans les flots de la rivière Hoogli, sacrée, puisqu’elle est un bras du Gange.

Trois semaines de bonheur à parcourir ces routes inconnues et rencontrer les habitants de ces terres du bout du monde… S’enrichir des échanges… Egrainer les souvenirs pour plus tard…
Des jours inoubliables et des sourires qu’on rapporte pour éclairer notre hiver qui commence.

bhoutan_inde_1

bhoutan_inde_2

bhoutan_inde_3

bhoutan_inde_4

bhoutan_inde_5

bhoutan_inde_6

bhoutan_inde_7_1

bhoutan_inde_7

bhoutan_inde_8

bhoutan_inde_9

bhoutan_inde_10

bhoutan_inde_12_1

bhoutan_inde_13

bhoutan_inde_14

bhoutan_inde_15

bhoutan_inde_16

bhoutan_inde_17

bhoutan_inde_18

bhoutan_inde_19

bhoutan_inde_20

bhoutan_inde_21

bhoutan_inde_24

Images © Christophe Renoux

10 Commentaire(s)

  1. Merci pour ce récit imagé de toute beauté.
    À travers tes mots ici posés, tu me sembles empli, gorgé,émerveillé, irradié. Ce nouveau voyage a du être des plus fantastiques.

    .LAFABE. | Nov 4, 2016 | Répondre

  2. Ta prose imagée, poétique et respectueuse m’a fait voyagée avec beaucoup de bonheur et de douceur. Merci beaucoup Christophe.

    Dominique | Nov 4, 2016 | Répondre

  3. Merci de nous faire partager ton univers poétique à travers ce voyage paisible et magique…

    girard | Nov 4, 2016 | Répondre

  4. Merci pour ce voyage si joliment raconté.
    Très belles photos

    Patamia | Nov 4, 2016 | Répondre

  5. Fabuleux, de beaux mots sur de belles images, une belle histoire ou un joli conte pour rendre nos instants tous doux… cela donne envie d’y aller.

    Guet | Nov 4, 2016 | Répondre

  6. Merci Christophe de nous faire partager ces moments riches tant en émotions et qu’en couleurs.De quoi méditer et te donner une source d inspiration artistique . Très Beau voyage.

    Manus christine | Nov 5, 2016 | Répondre

  7. Les photos sont belles. Le texte aussi. Merci!

    Artifice31 | Nov 6, 2016 | Répondre

  8. Quel bonheur de découvrir tes photos sur ce superbe voyage !! Oh que oui, tu donnes envie d’y aller, de rencontrer ces gens et leurs paysages, leurs couleurs et leurs artistes, des souffles d’ inspiration…
    Merci Christophe !

    Nath | Nov 10, 2016 | Répondre

  9. très beau, le récit, les photos, et une joie d’imaginer comment ton âme d’artiste va s’approprier ce superbe voyage. Merci Christophe

    VICARD Josiane | Nov 22, 2016 | Répondre

  10. Merci à vous pour ces commentaires.
    Oui, ce fut un très beau voyage et je suis heureux si mes mots et ces quelques photos ont pu vous séduire et vous donner envie d’aller y faire un tour.

    Christophe Renoux | Jan 8, 2017 | Répondre

Poster un Commentaire