Madame X

stevenmeisel1madamex1

Nicole Kidman photographiée par Steven Meisel en 1999, et Madame X peinte par John Singer Sargent en 1884.

Petite histoire de ce célèbre tableau…
1884. Sargent est un peintre américain vivant à Paris, très apprécié par le public et la critique. Cette année là, il peint le portrait de Madame Pierre Gautereau qu’il avait poursuivie pour obtenir la chance de la peindre. Sargent écrit à l’une de leurs connaissances communes :
« J’ai grand désir de peindre son portrait et j’ai raison de croire qu’elle le permettra et s’attend à ce que quelqu’un propose un tel hommage à sa beauté. … Vous pouvez lui dire que je suis l’homme d’un prodigieux talent »

Il lui faut toute une année pour achever le portrait.
Ci-dessous, la première version du tableau de Madame Gautreau, avec son fameux décolleté, sa peau si blanche et son port de tête altier, et surtout cette bretelle tombée sur son épaule. Audacieux et sensuel.

madamexorigine

Sargent l’expose au Salon des Beaux-Arts et déclenche immédiatement des réactions si négatives et violentes qu’il décide de quitter la France pour s’exiler à Londres. Il remet en place la bretelle pour tenter d’apaiser le scandale, mais le mal est fait. Les commandes françaises se tarissent et il écrit à son ami Edmund Gosse en 1885 qu’il envisage d’abandonner la peinture pour la musique ou les affaires.
Une carrière de peintre défaite pour une simple bretelle…
A propos de Madame X, il écrira en 1915 « Je suppose que c’est la meilleure chose que j’ai faite »
Il conservera cette peinture fièrement exhibée dans son studio de Londres jusqu’à ce qu’il la vende au Metropolitan Museum of Art de New York en 1916, quelques mois après la mort de Madame Gautreau.

Le photographe Steven Meisel aurait peut-être du faire glisser la bretelle sur l’épaule de Nicole Kidman, histoire de boucler la boucle, et de redonner à Madame X l’image originelle et sensuelle voulut par le peintre.

atelier-sargent

 

6 réflexions au sujet de « Madame X »

  1. Belle (et triste) histoire.
    Quant à la photo de Meisel (et d’autres de Kidman toutes aussi sublimes), je m’interroge sur la présence de la bouteille de Coca… Placement pub ? Clin d’oeil sur la société de consommation ?

  2. Il me semble Dominik, que ce qui ressemble à une bouteille de Coca est en fait un éventail. L’extrémité claire fait penser à la capsule du fameux breuvage et sa couleur aussi, mais peut-être est-elle un peu trop longue et fine pour une bouteille ?

  3. A cette taille, c’est pas évident et moi – inconsciemment peut-être – j’y ai vu une bouteille de Coca 😀 Raaaa. MDR.
    Société de consommation, quand tu nous tiens ! 🙂

  4. Tout pareil pour le tombé de la bretelle. Steven Meisel n’a pas penché pour l’originel ! C’en est presque cruel ! Non d’un archipel en forme de bretzel. Bon allons chanter un peu de gospel avant qu’il ne gèle.

    . . .

    *Merci en tous cas pour ces petites pépites de découvertes, ces détails, ces anecdotes, ces tranches d’histoires, ces faits d’arts …

    Dominik > Trop fort le coup de la bouteille de Coca… ^^

  5. Rhooo ca va hein ! Vous arrêtez de vous moquer. Vilains ! pssss.

    N’empêche que je serais Coca Cola, je me risquerai bien à un détournement d’autant que – et là, c’est pas du bidon – Kidman a déjà tourné dans des pubs de boissons gazeuses comme Schweppes ; elle m’étonne d’ailleurs, car on la voit descendre des bouteilles au goulot d’un coup, sans la larme à l’oeil et dire « çà pique ! ». Vous avez déjà bu du Schweppes ainsi vous ?
    Bon je m’égare… 🙂

    NB : j’ai rendez-vous chez mon ophtalmo bientôt, et avec mon psychiatre… pour des troubles obsessionnels liés à la pub.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *