Tamino

De la douceur qui réchauffe en plein cœur d’un hiver glacial…
Tamino, surnommé « L’ange ténébreux ». A 21 ans, ce garçon est déjà un grand, son « Habibi » le prouve comme les autres titres de son trop court premier EP. C’est un peu comme si un petit frère de Louis Garrel avait avalé Jeff Buckley et Radiohead à la fois, mais ses origines belges et égyptiennes font que son style n’appartient qu’à lui. Envoûtant ? Renversant ? Sans doute les deux à la fois.

Une réflexion sur « Tamino »

  1. Incroyable voix et sonorités. Etonnant pour un si jeune homme.
    merci pour ce partage. Il pourrait être dans la play list de France Inter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *