Neige

Dans la chaleur de l’été, quel bonheur que de relire le magnifique livre « Neige » de Maxence Fermine. De la fraîcheur dans les pages et du bonheur dans les mots.
Des mots qui font frissonner pour une histoire qui fait du bien à tout le corps et aussi à l’âme. Vous voulez un exemple ? Voici les premières pages du livre.

neige

neige_2

Résumé du livre :

« C’était une nuit de pleine lune, on y voyait comme en plein jour. Une armée de nuages aussi cotonneux que des flocons vint masquer le ciel. Ils étaient des milliers de guerriers blancs à prendre possession du ciel. C’était l’armée de la neige. »
Au Japon, à la fin de XIXe siècle, le jeune Yuko s’adonne à l’art difficile du haïku. Désireux de perfectionner son art, il traverse les Alpes japonaises pour rencontrer un maître. Les deux hommes vont alors nouer une relation étrange, où flotte l’image obsédante d’une femme disparue dans les neiges.
Dans une langue concise et blanche, Maxence Fermine cisèle une histoire où la beauté et l’amour ont la fulgurance du haïku.
On y trouve aussi le portrait d’un Japon raffiné où, entre violence et douceur, la tradition s’affronte aux forces de la vie.

Editeur : Seuil

Une réflexion sur « Neige »

  1. Neige est un texte magnifique ! J’envie ceux qui ne l’ont pas encore lu et qui auront sûrement grand plaisir à le découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *