The Last Dream of Frida and Diego

Un futur opéra sur l’histoire d’amour entre Frida Kahlo et Diego Rivera est annoncé.
Il y aura sans doute des flammes, des femmes, des cris d’amour et de haine, des couleurs, des douleurs, des fleurs et des valses, des déchirures et des pleurs… De l’art et de l’amour, de la vie à la mort.
Y aura-t-il autant de poésie que ces mots de Frida à Diego :
« Est-ce que les verbes peuvent s’inventer ? Je veux t’en dire un : « Je te ciel », et ainsi mes ailes s’étirent, énormes, pour t’aimer sans limites. »

frida_diego_getty_wallace_marly_intermittent

Frida Kahlo et Diego Rivera, © Getty / Wallace Marly

The Last Dream of Frida and Diego (Le dernier rêve de Frida et Diego), une nouvelle œuvre lyrique qui doit être présentée en 2020 et coproduite par les opéras de Fort Worth et San Diego, l’Université du Texas à Austin et l’Université DePauw dans l’Indiana. La musique sera composée par Gabriela Lena Frank et le livret écrit par Nilo Cruz.
L’intrigue de l’opéra se déroule à Mexico, en 1957, pendant la Fête des Morts. Diego Rivera se promène dans un cimetière, avec l’espoir de retrouver sa Frida Kahlo, décédée. Cette dernière accepte de le rencontrer et l’emmène dans le royaume des morts. « En 24 heures, au travers de la peinture, Frida et Diego vivront à nouveau leur relation tumultueuse et se remémoreront leur passion, l’amour et la douleur qui les reliaient », ont expliqué les dramaturges lors d’une conférence de presse, avant d’ajouter qu’ils s’étaient inspiré des ressemblances qui existent entre cette histoire d’amour et le mythe d’Orphée et Eurydice.
Le casting n’a pas encore été défini, mais les deux artistes ont déclaré qu’ils souhaitaient travailler avec des chanteurs aux origines latino-américaines.

1 Commentaire(s)

  1. Elle >Culture >News

    Frida Kahlo : pourquoi est-elle le phénomène de l’automne ?
    Publié le 8 octobre 2017 à 16h20
    Frida Kahlo : pourquoi est-elle le phénomène de l’automne ?
    Frida Kahlo : pourquoi est-elle le phénomène de l’automne ? © getty

    Même si vous n’étiez pas à la soirée d’ouverture de la saison du Ballet de l’Opéra de Paris, vous n’y échapperez pas : l’artiste mexicaine Frida Kahlo, disparue il y a plus de soixante ans, est partout. Aux États-Unis, un opéra retracera son histoire d’amour avec Diego Rivera. Son look signature – couleurs chatoyantes, bijoux aztèques et couronnes de fleurs – est célébré plus que jamais. À Londres, le Victoria and Albert Museum prépare une rétrospective sur sa garde-robe. Le label new-yorkais Cushnie et Ochs, lui, a choisi de rendre hommage à l’artiste avec sa collection printemps-été 2018. Et, en France, les Brigitte posent en néo-Frida sur la pochette de leur nouvel album. Le phénomène s’étend jusque sur Instagram : la jeune mannequin chypriote Sophia Hadjipanteli y affiche fièrement son monosourcil, et les comptes des fans de la peintre exaltée atteignent les centaines de milliers de followers. Canon Kahlo !

    ok bis frida

    © Presse / Okma / Taschen / Sipa

    Cet article a été publié dans le magazine ELLE du 6 octobre 2017.

    CCC | Oct 9, 2017 | Répondre

Poster un Commentaire