Día de los muertos

Quand une amie mexicaine vous invite à partager de nouveau cette fête avec son autel, ses offrandes, ses couleurs, ses saveurs et sa joie aussi, parce qu’ici le noir est interdit et la bonne humeur se porte comme un vêtement ou une parure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *