Cœur de terre

Une pomme de terre en forme de cœur trouvée chez mon maraîcher…
A chacune de ces trouvailles, comment ne pas penser à Agnès Varda et son film « Les glaneurs et la glaneuse » ?
Et pourquoi on n’ose pas éplucher, couper et cuire ces pommes de terre là ? Pourquoi avec cette forme particulière deviennent-elles précieuses et pourquoi il est si difficile de les cuisiner ? Ce ne sont que des pommes de terre après tout.
Qui a dit que l’Amour ne se mange pas en salade ?!
Au fond, je crois qu’il est bon de s’imaginer des histoires et qu’on adore ça.

3 réflexions au sujet de « Cœur de terre »

  1. Quelle capacité d’émerveillement!
    Et quelle générosité! Tout ce temps passé pour nous émerveiller à notre tour … nous éveiller peut-être.
    Bravo et merci

  2. Merci Monique ! Mais tout le monde s’émerveille devant ces cœurs sortis de terre ! Ils sont si rares, alors quand on en trouve… on les garde et ils finissent par s’abimer !

    Et oui, Nancy, j’ai gardé ce légume. A quoi bon la cuisiner désormais, j’ai mangé toutes ces petites sœurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *