Category: Voyages

« Nus et culottés ». Objectif Maroc »

Ce soir, sixième et dernier épisode pour les deux amis qui partent vivre leurs rêves nus comme des vers et fauchés comme les blés. Direction le Maroc.
Est-il possible de partir de rien en pleine nature, nu et sans argent pour réaliser un rêve grâce à l’échange, au troc et à la générosité des personnes rencontrées ? La réponse est « oui » avec Nans et Mouts.
Après une nuit passée dehors, au pied des montagnes de la Sierra Nevada d’Andalousie, nos deux compères explorent le sud de l’Espagne et rejoignent les premières habitations. Ils découvrent la culture gitane, le flamenco, la population estudiantine… Ils entreprennent de traverser le détroit de Gibraltar pour se rendre au Maroc. Chaque rencontre leur permet pas à pas de rejoindre une oasis. Passant d’une voiture à un camion, d’une charrette à un pick-up, Nans et Mouts découvrent la culture arabe puis berbère et s’enfoncent dans le désert.

Et voilà, c’est la rentrée, il faut se rhabiller et reprendre les chemins connus et reconnus.
Encore un dernier épisode de « Nus et culottés » pour sentir la liberté nous éclater à la figure.


© Bonne Pioche / Nans & Mouts

« Nus et culottés ». Objectif Maroc
Ce soir sur France 5 à 20 heures 35.
55 minutes.

« Nus et culottés » »

Emission en 6 épisodes sur France 5. Jeudi à 20 heures 30.

Est-il possible d’accomplir un rêve en commençant son voyage sans rien ? Pas d’argent, pas de vêtement, pas de véhicule, avec pour seul espoir de réussite la solidarité des gens rencontrés en chemin.
Amoureux de la nature et défenseurs de l’environnement depuis leur adolescence, Nans Thomassey et Guillaume Mouton, alias Nans et Mouts, ont tenté l’expérience. Et c’est entièrement nus qu’ils partent à la conquête de leurs rêves. En cours de route ils doivent se vêtir, se nourrir, se déplacer, grâce au troc et à la générosité des personnes rencontrées au hasard de leur périple. Avec deux caméras fixées à un baluchon, ils filment de façon spontanée et enjouée leurs rencontres et échanges. Nans et Mouts offrent ainsi une vision inattendue et insolite de la nature, du genre humain et du voyage.
Rejoindre les Pays Bas avec un tandem acheté à la braderie de Lille, aller en Angleterre boire un thé avec un Lord, rejoindre la Corse pour y faire du parapente, partir de Camargue pour rejoindre les Alpes et faire un bonhomme de neige etc… Autant de prétextes pour de nouvelles rencontres et de beaux moments d’émotion…
« Nous avons commencé par partir sans bagages, puis sans argent. C’est incroyable ce qu’il se passe lorsque l’on n’a plus le contrôle. On va dans des endroits où l’on n’irait pas d’ordinaire.
Cela met dans une position de vulnérabilité. Du coup, les gens s’ouvrent plus facilement » raconte Nans.
Le cahier des charges de l’émission est précis : prendre comme point de départ un lieu naturel afin de pouvoir se fabriquer des vêtements, être à moins de 3 kilomètres du premier village et marcher pieds nus en parcourant au maximum 500 kilomètres durant le voyage.
Et Moust de conclure : « Nous voulions laisser le voyage nous habiller ! »

Cinquième épisode ce soir, pour de nouvelles aventures. Sur France 5 à 20 heures 35. Durée 55 minutes.
A retrouver sur Facebook : ICI

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, voici la bande-annonce de l’émission…


Nus & Culottés – Teaser par BonnePioche

 

Voyage au Cambodge »

Quelques images après 15 jours passés au cœur de l’Histoire Cambodgienne…

C’est beau le Cambodge.
La majesté des temples d’Angkor dévorés par une nature envahissante, les Apsaras, danseuses célestes d’une si grande beauté, dessinées dans la pierre, les Bouddhas au sommet des temples et les offrandes odorantes et colorées, les pagodes d’or ou d’argent ciselées d’une multitude de fleurs et d’arabesques, l’art Khmer et les sculptures aux doux sourires, les conducteurs de tuc-tuc endormis en attendant la prochaine course, les colliers de fleurs de jasmin, les délicieuses graines de fleurs de Lotus et celles trop petites qu’on éclate sur son front pour le bruit qu’elles font, les bicyclettes par milliers, les marchés aux couleurs infinies, la découverte des fruits inconnus au goût encore inédit, les villages flottants, les moines bouddhistes en prière…
C’est poignant le Cambodge.
Parce qu’au milieu de ces splendeurs, il y a aussi la terreur et la mort. « La Déchirure ». Et la mémoire qui parle encore très fort entre les murs du centre S21 au carrelage de damiers jaune et blanc. Fils de fer barbelés. Traces des jours comptés sur les murs. Images explicites des tortures inhumaines. Echos des horreurs, et l’un des dirigeants qui vient tout juste d’être condamné à perpétuité.
C’est émouvant le Cambodge.
Parce qu’on lit les sourires sur les lèvres des hommes et des femmes que l’on croise, malgré un passé de douleur. Sourire permanent d’une extrême gentillesse et touchant qu’on devine jusque dans les regards. Les mêmes sourires que l’on retrouve sur les sculptures khmères. Ce sourire radieux, serait-il la marque de ce pays depuis la nuit des temps ?
C’est bouleversant le Cambodge.
Parce qu’on en revient le cœur battant et la tête remplie de souvenirs qui aident à se réchauffer au milieu d’un rude hiver. On y apprend le goût des petites choses de rien, ce qu’on ne voit à peine et qui trouve ici une nouvelle dimension. Apprendre à sourire encore un peu plus.
Envie de prendre les pinceaux pour immortaliser les images marquantes emprisonnées dans ma mémoire.
Envie de prolonger le voyage, à ma manière…
A suivre…

Image © Christophe Renoux

Cambodge suite… »

Le temple d’Angkor Vat, le plus grand temple bouddhiste, situé dans le plus vaste site religieux au monde, avec 400 kilomètres carrés de temples et de prières. Démesure du lieu avec ses tours en forme de lotus qui se reflètent dans l’eau des douves.
Les moines, alignés, attendant les offrandes pour nourrir leur monastère, en recueillement jusqu’au bout des cils.
Au Cambodge, comme partout ailleurs, il y a la vie qui court. Ceux qui travaillent, ceux qui laissent couler le temps ou qui contemplent, une fin de récréation, il y a des regards, des regrets, des sourires…

Image © Christophe Renoux

Retour du Cambodge »

Me voici de retour après 15 jours passés au cœur de l’Histoire cambodgienne.
Retour dans le froid glacial de l’hiver mais les images et les souvenirs réchauffent un peu si l’on sait regarder derrière soi.
En vrac, des couleurs, des senteurs, des saveurs, de nouveaux horizons, des temples et des pagodes, une nature envahissante, de nouvelles rencontres et des sourires. Le sourire des Cambodgiens… Pour lui seul il faudrait faire le voyage.
Quelques images en résumé du parcours suivront dans les jours prochains.
En attendant, plongeons dans la nature, la méditation, les offrandes et le visage des enfants cambodgiens, si beaux…
Il faisait 35 degrés.



Image © Christophe Renoux

 

Voyage au Cambodge »

Mon tout prochain voyage sera le Cambodge.
Un rêve d’enfant. Depuis le jour où j’ai vu un reportage sur les temples d’Angkor dans la végétation surabondante, incroyable vision d’une civilisation mangée par la nature. Avec ces sublimes sculptures, les temples…
Mon carnet de voyage est prêt depuis aujourd’hui. J’ai un peu d’avance mais j’aime cette impression de partir un peu avant l’heure en le préparant. Je rêve déjà en faisant ces montages… Là bas, il me suivra de partout, à tous les instants, fidèle compagnon de mes émotions et de mes écrits.
On peut voir sur la couverture de ce carnet un petit moine photographié par Steve McCurry.

Guadeloupe, suite et fin »

Voici la dernière sélection des clichés rapportés de Guadeloupe.
Certes, on est loin de ce que viennent chercher la plupart des touristes ici, mais chacun a son propre regard et un œil différent sur les choses comme sur les êtres. J’aime jouer avec les lignes et les graphismes, découvrir ce qu’on veut cacher ou ne pas voir, ou bien ces petites choses ordinaires et anodines qui font qu’un pays est ce qu’il est.
Voici des images riches en matières, en couleurs, et en chaleur… Au moment où l’automne se fait sentir par ici, cela fait du bien de se réchauffer un peu, au moins par la pensée.

 

Image © Christophe Renoux

Guadeloupe suite… »

Voici quelques images supplémentaires de ce voyage en Guadeloupe.
Des couleurs, des graphismes, de la chaleur, des rivières, des fruits tropicaux, la mer, le soleil…

Image © Christophe Renoux

Retour de voyage »

Me voici tout juste de retour de Guadeloupe. Une semaine pour se reposer, se retrouver…
Le temps de poser mes valises et je posterai quelques photos de cette île et de mon carnet de voyage.
Un vrai paradis la Guadeloupe. On ne sort pas des clichés, il y a bien la mer et sa couleur turquoise qu’on ne dirait pas naturelle sur les cartes postales, le temps qui passe en un éclair du soleil à la pluie, les cocotiers, les fruits exotiques absolument délicieux, les forêts tropicales et leur végétation luxuriante, les champs de canne à sucre, de bananiers, de noix de coco, la grandeur des paysages, le soleil qui se lève à 4 heures et le jour qui tombe brutalement à 18 heures…
Et puis il y a les gens, pas vraiment accueillants, quelques violences verbales et de la froideur dans la chaleur étouffante… La plupart d’entre eux n’aiment pas les continentaux, un sentiment à mettre sans doute sur le compte de l’esclavage qui reste ancré dans les mémoires depuis des générations. Il est vrai que c’est la première fois que je ne me suis pas senti à l’aise dans un pays, qui est la France pour celui-ci ! Dommage, car j’aurai aimé dire « un jour, je reviendrai ».

Image © Christophe Renoux

Voyage à venir »

Mon prochain voyage m’emportera sur une île.
Je pars avec des images, des clichés, des anecdotes qu’on m’a rapporté, positives, négatives… Mais je rapporterai mes propres émotions, mes sensations et mes souvenirs, en espérant qu’ils seront les plus beaux possible.
Sentir le temps qui s’arrête, la force de la nature…
Comme on le voit dans ce beau petit film qui balaye d’un léger courant d’air les idées reçues. Prometteur…

Il y a 1 an, voyage en Chine »

Voilà un an exactement que je m’envolais pour la Chine, découvrir sa région sauvage et encore préservée du Guizhou.
Chaque voyage est parsemé de multiples rencontres et ces visages, ces instants partagés, restent immanquablement dans nos mémoires. Instant précis où le hasard nous a mis sur le même chemin… Pendant cette année, je n’ai cessé de penser à ces gens là.
Que peuvent-ils faire à ce moment précis, à des milliers de kilomètres ?
Ce monsieur imperturbable avec sa pipe est-il assis là régulièrement, chaque jour ? Ce petit garçon va-t-il à l’école, peut-être a-t-il fait une bêtise aujourd’hui, comme tous les petits garçons du monde entier. Ces grand-mères en noir, alignées les unes à côté des autres sont-elles toutes là aujourd’hui ? Cette femme a eu combien de vêtements à coudre aujourd’hui ? Et cette autre, aux rides magnifiques, qui riait en disant « mais pourquoi vous me prenez en photo ? Il y a plein de femmes plus jeunes et plus belles que moi ! » , elle s’occupe certainement de sa terre, tout en haut de ces montagnes inondées de rizières, inlassablement, comme chaque jour. Cet enfant triste court-il toujours dans les ruelles de son village. Et tous les autres… Que font-ils, comment s’est passée leur journée ?
Une année s’est écoulée et toujours un projet de livre qui ne veut pas venir. Ces visages m’intimident peut-être. Ces visages que je n’oublie pas. Pas seulement parce qu’il y a les photos, mais pour les instants échangés, parfois furtifs, parfois longs. Pour les rires dans les yeux ou pour un regard grave ou inquiété, pour la fierté de montrer son enfant ou un morceau de sa vie quotidienne. Pour la joie et le partage.
La Chine. Le Guizhou. Inoubliable…
Voici quelques uns des visages qui m’ont accompagné cette année.

Photo Christophe Renoux

Chine en noir et blanc »

« Mais quelle idée d’aller en Chine ?! » m’a-t-on demandé il y a quelques jours.
Quelle drôle de question !
Et bien aller dans cette Chine là, sauvage, paisible et chaotique, c’est pour tout ce que je montre aujourd’hui… Et revenir avec dans le regard de nouvelles choses, des images inattendues et des souvenirs en couleurs, mais aussi en noir et blanc…
Le voyage quoi !

netb13
netb1jpg2
netb21
netb14
netb31
netb41
netb5
netb6
netb7
netb8
netb9
netb10
netb11
netb12

Voyage en Chine »

Quelques photos rapportées de ce dernier voyage. Des couleurs, des graphismes, des histoires, des souvenirs…
Voici « ma » Chine, celle que j’ai pu voir et observer avec mes yeux. Ceux d’un peintre qui cherche un sujet, une émotion pour un futur tableau ou tout simplement pour la beauté de la chose, ou du moment.
J’aime trouver ce qu’une autre personne n’ira pas forcément chercher, les petits riens, les choses désuètes mais qui me paraissent importantes et qui font que le pays visité est ce qu’il est. Dans cette Chine là, tout était matière à prendre une photo, à chaque instant. Tant de belles choses !
Voici donc une petite sélection de mes préférences. Forcément réducteur quand il s’agit de faire un choix…

chine01

chine02

chine03

chine04

chine05

chine091

chine06

chine07

chine08

chine13

chine12

Voyage en Chine suite… »

chine31

chine82

chine22

chine17

chine4

chine61

chine5

chine71

chine101

Retour de Chine »

brumes1

Voilà une semaine que je suis rentré de Chine, de cette région magnifique et sauvage au sud du pays, le Guizhou…
Je ne suis pas encore redescendu des sommets embrumés, il y a une partie de moi qui est encore dans les vapeurs des montagnes. Je suis lourd des sourires des gens, de cette gentillesse désarmante malgré la vie précaire, les rires des enfants aux regards magnifiques, les femmes qui travaillent sans relâche dans leurs beaux vêtements, les récoltes du thé, la plantation du riz les pieds dans la boue…
Je suis encore là-bas, comme coupé en deux. Et cette partie de moi qui est là, qui tourne en rond, qui n’avance pas parce que l’autre est si loin…
Envie de travailler, certes, mais il me faut digérer ce périple si riche, afin de pouvoir traduire par la peinture mes sentiments les plus intimes, le plus fidèlement.
Alors je crée une nouvelle rubrique, « Voyages » pour partir un peu, beaucoup, passionnément…
En attendant que l’autre partie de moi revienne me rejoindre pour être à nouveau entier et pouvoir avancer, enfin…

brumes21

terrasses1

terrasses2