Kupka

Le parcours d’une vie artistique résumé en trois tableaux… Un raccourci spectaculaire !
Une rétrospective consacrée à František Kupka retrace ses débuts marqués par le symbolisme et son évolution progressive vers l’abstraction dont il sera l’un des pionniers.
Grand Palais, Paris. Jusqu’au 30 juillet 2018.

kupka_bibliomane_1

kupka_2

kupka_3

 

Exposition Art Postal. Fin

Ce fut le dernier jour de l’exposition aujourd’hui et de nombreux visiteurs n’ont cessé de remplir la galerie, curieux de découvrir l’univers du mail art et de ses possibilités.
Voici comme promis la seconde partie des enveloppes et leurs faux timbres…

art_postal_mur

mail_art_2

mail_art_3

mail_art_4

mail_art_5

mail_art_6

mail_art_7

mail_art_8

mail_art_9

mail_art_10

Dans la galerie, il y avait aussi quelques ouvrages à consulter sur le « mail art », « les plus belles enveloppes illustrées de 1750 à nos jours » et « Eni Looka fait ses timbres »…

mail_art_11

Certains sont repartis de cette exposition avec des envies de décorer des enveloppes, de choisir de beaux timbres, voire même les faire eux-mêmes, et de se remettre à écrire pour partager leurs couleurs et leurs mots. Écrire pour (se) faire plaisir.
Rendez-vous en fin d’année pour la 9eme Journée Mondiale du Faux Timbre d’Artiste !

Exposition Mail Art. Avant-première

Ce dimanche, j’ai reçu la visite de Tony, organisateur de la 8eme JMFTA, qui est venu découvrir l’exposition en avant-première puisqu’il sera présent au 16eme rendez-vous d’Art Postal à Vienne le weekend prochain. Dommage que nos manifestations tombent sur les même dates ! (Mais sachant qu’il faut 1h10 de route pour faire Vienne / Ternand, on peut faire les deux dans le weekend !)
Je crois pouvoir affirmer que Tony était heureux de voir toutes ces enveloppes en vrai, dans cet espace où je l’espère, elles sont mises en valeur pour le regard des futurs visiteurs.

exposition_mail_art

Ateliers Révélés 2017

Les « Ateliers Révélés » ont fermé leurs portes dimanche 1er octobre.
Malgré un samedi très pluvieux, un grand nombre de visiteurs sont venus dans tous les ateliers, munis de leurs parapluies multicolores. Un grand merci pour ces visites chaleureuses et pour les belles choses entendues chez nous.
Fabienne et moi sommes ravis de cette installation commune dans « La Maison du Chat Perché », du plaisir d’avoir travaillé à quatre mains sur quelques pièces et des commentaires et discussion que nous avons eu durant tout le weekend.
Voici quelques images pour ceux qui n’ont pas pu venir et pour les autres, en souvenir…

ateliers_reveles_2017_1

ateliers_reveles_2017_2

ateliers_reveles_2017_3

ateliers_reveles_2017_4

ateliers_reveles_2017_5

ateliers_reveles_2017_7

ateliers_reveles_2017_10

ateliers_reveles_2017_6

ateliers_reveles_2017_8

ateliers_reveles_2017_9

Ateliers Révélés. Préparation

courbeville_3

Réunion de travail dans un magnifique cadre pour la préparation de notre prochaine édition des Ateliers Révélés… Le Château de Courbeville, où se passera une partie de la manifestation.
Nos « sièges-troncs », qui seront en vente aux enchères, sont arrivés après quelques semaines d’exposition à l’Orangerie du Parc de la Tête d’Or.
Après quelques heures de discussion et de partage des taches autour d’un délicieux repas, nous sommes prêts pour vous faire vivre un beau weekend artistique !
29 et 30 septembre et 1er octobre.

courbeville

courbeville_2

courbeville_4

courbeville_5

Fin d’expo

Voilà mon exposition terminée. Il est l’heure de décrocher les pièces restantes, de remettre la terrasse de « La Maison du Chat Perché » en place et le gîte en état afin de recevoir les prochains hôtes qui arrivent cette semaine.
Un grand merci aux visiteurs venus nombreux, parfois de très loin, pour voir et emporter un peu de mon histoire. Merci pour les regards attentionnés, les échanges, pour les partages, les cadeaux reçus… Il m’a semblé être parfois dans un monde à part, protégé, loin de toute agitation, grâce aux pas feutrés qui ont parcouru l’exposition, aux dialogues silencieux malgré les va-et-vient dans la maison.
Une page se referme et il va me falloir penser à la prochaine qui est un peu esquissée dans mon esprit.
A bientôt !

expo_1 - copie

expo_2 - copie

expo_3 - copie

expo_4 - copie

Conversation

fond_atelier

Conversation il y a deux jours, alors que je donne une de mes affiches à une commerçante :

« -Vous faisiez ÇA avant ?! Mais c’était magnifique !
-Merci !
-Mais en fait vous savez dessiner !
– …………..
– Mais pourquoi vous avez changé de style ?
– Avant je n’inventais rien, ça restait de la copie, c’était très technique et…
– Oui mais c’était beau !
– Quand on copie, le travail est déjà fait, la composition, la lumière, les couleurs, c’est finalement pas très intéressant à la longue et j’avais besoin de raconter mes propres histoires avec un style épuré qui me correspond mieux, je crois. En tout cas aujourd’hui, mais j’ai adoré faire ça à l’époque. J’ai toujours fait ce que j’avais envie de faire en peinture. Et quand on regarde bien, il y a de plus en plus de couleurs et de joie entre le 1er tableau sur l’affiche et le dernier.
– ………….
– Et ce travail classique me sert aujourd’hui, il y a beaucoup de dessin dans mes tableaux actuels.
– Oui mais avant c’était quand même beau.
-Merci ! »

Oui, j’ai finalement dit « Merci » à la dame, ayant bien compris que dans son esprit j’avais régressé avec le temps, ou fait machine arrière. Je crois qu’il était vain de lui expliquer avec plus de détails cette évolution. Je n’ai pas osé lui citer cette belle phrase de Verdi : « Copier le vrai c’est peut-être une bonne chose, mais inventer le vrai, c’est mieux, c’est beaucoup mieux ! »
Je n’y pensais pas, mais je vais sans doute devoir m’expliquer sur cette évolution durant ces cinq jours d’exposition. Comment abandonner la peinture académique pour essayer d’être soi.

L’exposition ouvrira ses portes demain, dès 10h.

 

 

Préparatifs d’exposition

Mon exposition « Fond d’atelier » se prépare doucement… Rassembler les plantes et organiser l’espace de la terrasse, trouver la place de quelques nouveaux tableaux, couper les cartels pour les pièces exposées et rédiger une liste de prix, fabriquer un présentoir pour les broches et enfin terminer par un coup de balai.
Demain finitions, quelques encadrements à faire, aller cueillir quelques roses au jardin, puis jeudi matin installation définitive avant ouverture des portes. Je pourrai souffler un peu et accueillir les visiteurs avec le sourire !

expo_1

expo_2

expo_3

Oscar Wilde, l’impertinent absolu

Une magnifique exposition à voir à Paris au Petit Palais jusqu’au 15 janvier.
A travers plus de 200 pièces (manuscrits, photographies, dessins, effets personnels et tableaux), elle rend compte d’une personnalité brillante qui a su nouer des liens intimes avec les grandes figures de la scène artistique et intellectuelle de l’époque (dont Sarah Bernhardt), mais qui est mort dans le dénuement à l’âge de quarante-six ans.
Il y a là quelques chef-d’œuvres à (re)découvrir comme le Saint-Sébastien de Guido Reni qui ouvre l’exposition ainsi que le sublime « La Nuit et le Sommeil » D’Evelyn Pickering.

« Jardin des thés »

jardin_des_thes

Mon « jardin des thés ». Peintures miniatures sur sachets de thé ayant été bus… Lors d’un quatre heure entre amies, un moment d’amitié suspendu, avec son amoureux ou son amoureuse, bref, une histoire particulière ou intime que l’on m’offre pour y peindre mes envies et mes inspirations. Merci à celles et ceux qui m’ont apporté ces petits sachets, secs ou encore humides, pliés dans divers papiers et envoyés par la Poste, rapportés de voyage ou posés sur ma boîte aux lettres, comme des petits cadeaux.
Certains d’entre eux sont déjà sur les murs d’une cuisine, un hall d’entrée, dans un atelier d’artiste, un salon de thé… Ils voyagent, comme le thé qu’ils ont contenu un jour.