Un jour, un instant

Image © Christophe Renoux

 

Samedi 15 octobre. Paris, Hôtel Saint-Paul. 8 heures 20.

Dehors, Paris s’éveille mais il n’est pas cinq heures. La vie est déjà bruyante de l’autre côté des fenêtres de l’hôtel.
Douche du matin. Instant de paix et de sérénité. Solitude aquatique en pensant au programme de la journée, avant la foule et le rythme effréné de la capitale qu’on suit malgré soi.
Et puis l’esprit s’en va vagabonder vers d’autres horizons…
Les gouttelettes d’eau perlent sur la peau…
Ça respire le calme ici, juste le bruit de l’eau qui coule sur le carrelage. Mais dans un quart d’heure mes pas rejoindront les milliers d’autres qui courent sur le bitume de la ville.
Prolonger l’instant, encore un peu…

Une réflexion sur « Un jour, un instant »

  1. Si vous passez par « Le Lucernaire », près de Notre-Dame des Champs, dégustez un chocolat chaud en observant les étudiants qui refont le monde… C’était mon QG, il y a 15 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *