Gustave Roud. Autoportrait

Gustave Roud, poète et photographe, raconte tout ce qu’il est dans cet autoportrait la plume à la main.

« … comment parler des autres ? Là serait l’orgueil, et le pire – tandis que les paroles sur soi-même à voix basse de l’homme oublié, tout de suite reprises par le silence, forment peut-être un acte de véritable humilité. »

gustave_roud_autoportrait

« Parler de soi… Un nuage pourrait-il le faire, commencer un « je suis » à l’instant où, penché sur le brasier du soleil moribond, de mouvante vapeur il se mue en flamme, puis flotte en nappe de cendre sur la terre endormie ? Son être est à la merci d’un rayon, d’un frisson de la mer aérienne ; toutes ses métamorphoses, et même les plus secrètes, jusqu’à la subite glace en son sein, toute forme lui est donnée… En vérité s’il tente, lui, le seul léger parmi tout ce qui pèse, de dire non l’impossible « je suis », mais au moins un « j’étais » – ce lien entre ses successives apparences – oserait-on lui reprocher son orgueil ? Quand le monde entier maintient sans une seconde d’oubli entre vous et lui l’infranchissable, comment parler des autres ? Là serait l’orgueil, et le pire – tandis que les paroles sur soi-même à voix basse de l’homme oublié, tout de suite reprises par le silence, forment peut-être un acte de véritable humilité. »

Extrait de Nuit, Gustave Roud
(Bibliothèque des Arts. 1978)

Pour en savoir plus sur Gustave Roud :
Les informations sur sa vie et son œuvre : ICI
Le site que son association lui a consacré :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *