Author Archive

« Frida. Petit journal intime illustré » »

frida_petit_journal_intime_illustre

Une nouveauté en librairie concernant Frida Kahlo. Un bel album magnifiquement illustré où l’on retrouve la vie de l’artiste mexicaine à travers le regard, les pinceaux et les inspirations de l’illustratrice Vanna Vinci.
Le résumé de l’éditeur :
Un petit journal illustré qui revient sur l’art, la vie et les sentiments de Frida Kahlo : son enfance, son accident, son mariage légendaire avec Diego Rivera, sa passion pour une peinture transformée en miroir de l’intériorité. L’histoire extraordinaire d’une femme magnétique, charismatique et créatrice de son image : une icône pop.

Frida

frida_petit_journal_intime_illustre_3

Frida-1

Frida-3

frida_petit_journal_intime_illustre_2

frida_petit_journal_intime_illustre_1

Inspiration »

inspiration

Frida Kahlo en BD »

Un résumé de la vie de Frida Kahlo, racontée en cinq pages et en bande dessinée.

frida_kahlo_bd_1

frida_kahlo_bd_2

frida_kahlo_bd_3

frida_kahlo_bd_4

frida_kahlo_bd_5

Nature »

fauteuil_nature

« La nature est par définition le complexe vivant dans lequel l’être humain doit enfin trouver sa juste place s’il ne veut être éradiqué par ses propres erreurs »
Pierre Rabhi

Patti Smith chez Frida Kahlo »

patti_smith_casa-azul

La chanteuse et photographe Patti Smith se rendit à la Casa Azul de Frida Kahlo à Coyoacán.
Durant sa visite, elle fit des photographies avec son œil si particulier et elle dit :
« …the house where they led their life together. I saw the streets where they walked and the parks where they sat. I sipped watermelon juice from a street vendor’s paper cup. Casa Azul, now a museum, was so open. One could see their artifacts, where they slept, where they worked. I saw Frida’s crutches and medicine bottles and the butterflies mounted above her bed, so she had something beautiful to view after she lost her leg. I touched her dresses, her leather corsets. I saw Diego’s old overalls and suspenders and just felt their presence. »

« I had a migraine, and the director of the museum had me sleep in Diego’s room, adjacent to Frida’s. It was so humble, just a modest wooden bed with a white coverlet. It restored me, calmed me down. A song came to me as I lay there, about the butterflies above Frida’s bed. Shortly after waking, I sang it in the garden before 200 guests. »

patti_smith_frida_kahlo_1

patti_smith_frida_kahlo_2

patti_smith_frida_kahlo_3
Casa Azul, Coyoacán, 2012 © Patti Smith

Ateliers Révélés 2017 »

Les « Ateliers Révélés » ont fermé leurs portes dimanche 1er octobre.
Malgré un samedi très pluvieux, un grand nombre de visiteurs sont venus dans tous les ateliers, munis de leurs parapluies multicolores. Un grand merci pour ces visites chaleureuses et pour les belles choses entendues chez nous.
Fabienne et moi sommes ravis de cette installation commune dans « La Maison du Chat Perché », du plaisir d’avoir travaillé à quatre mains sur quelques pièces et des commentaires et discussion que nous avons eu durant tout le weekend.
Voici quelques images pour ceux qui n’ont pas pu venir et pour les autres, en souvenir…

ateliers_reveles_2017_1

ateliers_reveles_2017_2

ateliers_reveles_2017_3

ateliers_reveles_2017_4

ateliers_reveles_2017_5

ateliers_reveles_2017_7

ateliers_reveles_2017_10

ateliers_reveles_2017_6

ateliers_reveles_2017_8

ateliers_reveles_2017_9

Affiche Ateliers Révélés »

Ouverture des lieux dans 3 jours…

affiche_AR_2017

 

Atelier du jour »

Les Ateliers Révélés arrivent à grands pas… Très grands pas, comme ceux d’un ogre portant des bottes de sept lieues ! L’atelier est sans dessus dessous, un peu comme moi. Terminer les derniers tableaux puis les encadrer, peaufiner les derniers pantins articulés, peindre quelques sachets de thé…

atelier_1

Et puis savoir s’arrêter le temps d’en boire, justement, de ces sachets de thé à peindre ensuite. En ce moment dans des tasses signées de la céramiste Sarah Clotuche qui possède une imagination galopante, un univers plein de poésie, d’histoires et de douceur… Des tasses tellement parfaites entre les doigts et les lèvres qu’on en oublie le temps.

atelier_2

Ateliers Révélés 2017 »

Voici la page du dossier de presse concernant Ternand durant les prochains Ateliers Révélés.
Pour découvrir le programme de toute la manifestation, c’est ICI

ateliers_reveles_dossier_3

Peau d’Ane »

Signée Sophie Lécuyer, voici une linogravure intitulée « La panoplie de Peau d’Âne ».
Pour voir son site, c’est ICI

peau_d_ane

Atelier du jour »

Plonger dans les contes, dans la magie des histoires de notre enfance et des rêves puis oublier le temps d’un instant, de quelques jours, que le genre humain peut être bien décevant.
Il me reste exactement 10 jours pour créer, dans la bulle qu’est mon atelier, des histoires qui m’emportent au delà du quotidien, du réel… Un peu de magie, un peu d’amour, d’humour et de féérie, des couleurs douces et aquarellées pour laver d’un coup de pinceau les violences extérieures. Juste le temps d’un instant, de quelques jours.
J’ouvrirai les portes de ce petit monde coloré et enjoué le 29 septembre à 15 heures. Un monde à partager avec vous.
A suivre…

atelier

Hommage à mon chat »

Hier, après la mort violente de mon chat, j’ai décidé de lui rendre un petit hommage avec une peinture sur un sachet de thé. Comme je travaille actuellement sur ce support et sur le thème des contes et légendes, alors c’est costumé que je fais son portrait.
Suivra un Chat Botté, puis quelques autres…
Oui, il y aura une série de chats dans cette toute prochaine exposition.

chat_botte

 

Atelier du jour »

atelier_15_09

« Ateliers Révélés » arrive à grands pas… Dans l’atelier il y a là les pièces qui seront exposées lors de cette exposition que je partagerai avec Fabienne Germain, sculpteur de mots.
Peintures, pantins articulés, sculptures en papier mâché, princesses en papier découpé, sachets de thé peints… Le tout sous le thème des contes et légendes.
Un peu de rêve et l’esprit qui vagabonde à quelques jours de la fin d’un été.

Atelier du jour »

sachets_the_peint

La ronde des sachets de thé a commencé avec ce travail en miniature sur le thème des contes. Alors voilà qu’arrivent Alice et son lapin, la petite sirène, le Chat botté, Blanche-Neige, la princesse au petit pois, le petit Poucet et quelques autres…
Et toujours les inévitables ficelles qui se mêlent et s’emmêlent les fils et les étiquettes, comme si ces centaines de sachets de thé venus de tous les horizons, et parfois de pays divers, ne voulaient plus se quitter !

Atelier du jour »

Aujourd’hui, une irrépressible envie d’écouter la bande originale du film Peau d’Âne se fit sentir. Hop, je dégaine le cd et en voyant la couverture, je me dis : « Peau d’Âne ! Mais comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ! » Expo qui arrive, thème des contes, sachets de thé… et me voilà à peindre ce sujet tant aimé.
Que j’aime ces idées inattendues !

« L’amour se porte autour du cou, le cœur est fou
Quatre bras serrés qui s’enchainent, l’âme sereine
Comme un foulard de blanche laine
L’amour s’enroule et puis se noue
Amour… amour… m’a rendu fou… »

peau_d_ane

Été d’artistes »

Bientôt l’été, le bel été, sera dernière nous et il finira dans quelques jours. Restera de jolis moments dans nos mémoires et nos appareils photo. Les artistes célèbres ont eu aussi de belles parenthèses au bord de l’eau… Voici quelques clichés des vacances de quatre d’entre eux.
Toulouse Lautrec fait l’imbécile dans le bassin d’Arcachon, Jean Cocteau pose dans une barque avec queue de sirène, Dali en mode lecture à Cadaqués et Picasso dessine sur le sable de Juan-les-Pins…
Instants volés le temps d’une image, le temps d’un été…

toulouse_lautrec_bassin_arcachon_1896

jean_cocteau_piquet_1920

dali_cadaques

pablo-picasso-dessinant-sur-le-sable-juan-les-pins-1953

Ateliers Révélés. Préparation »

courbeville_3

Réunion de travail dans un magnifique cadre pour la préparation de notre prochaine édition des Ateliers Révélés… Le Château de Courbeville, où se passera une partie de la manifestation.
Nos « sièges-troncs », qui seront en vente aux enchères, sont arrivés après quelques semaines d’exposition à l’Orangerie du Parc de la Tête d’Or.
Après quelques heures de discussion et de partage des taches autour d’un délicieux repas, nous sommes prêts pour vous faire vivre un beau weekend artistique !
29 et 30 septembre et 1er octobre.

courbeville

courbeville_2

courbeville_4

courbeville_5

The Last Dream of Frida and Diego »

Un futur opéra sur l’histoire d’amour entre Frida Kahlo et Diego Rivera est annoncé.
Il y aura sans doute des flammes, des femmes, des cris d’amour et de haine, des couleurs, des douleurs, des fleurs et des valses, des déchirures et des pleurs… De l’art et de l’amour, de la vie à la mort.
Y aura-t-il autant de poésie que ces mots de Frida à Diego :
« Est-ce que les verbes peuvent s’inventer ? Je veux t’en dire un : « Je te ciel », et ainsi mes ailes s’étirent, énormes, pour t’aimer sans limites. »

frida_diego_getty_wallace_marly_intermittent

Frida Kahlo et Diego Rivera, © Getty / Wallace Marly

The Last Dream of Frida and Diego (Le dernier rêve de Frida et Diego), une nouvelle œuvre lyrique qui doit être présentée en 2020 et coproduite par les opéras de Fort Worth et San Diego, l’Université du Texas à Austin et l’Université DePauw dans l’Indiana. La musique sera composée par Gabriela Lena Frank et le livret écrit par Nilo Cruz.
L’intrigue de l’opéra se déroule à Mexico, en 1957, pendant la Fête des Morts. Diego Rivera se promène dans un cimetière, avec l’espoir de retrouver sa Frida Kahlo, décédée. Cette dernière accepte de le rencontrer et l’emmène dans le royaume des morts. « En 24 heures, au travers de la peinture, Frida et Diego vivront à nouveau leur relation tumultueuse et se remémoreront leur passion, l’amour et la douleur qui les reliaient », ont expliqué les dramaturges lors d’une conférence de presse, avant d’ajouter qu’ils s’étaient inspiré des ressemblances qui existent entre cette histoire d’amour et le mythe d’Orphée et Eurydice.
Le casting n’a pas encore été défini, mais les deux artistes ont déclaré qu’ils souhaitaient travailler avec des chanteurs aux origines latino-américaines.

Disparition de Jacques Truphémus »

truphemus_2

Disparition du peintre lyonnais Jacques Truphémus (25 octobre 1922 / 8 septembre 2017) Celui qui m’a fait aimer la nature morte que je trouvais trop froide avant de connaitre son travail sur la couleur et la matière.
Le peintre Balthus le considérait comme l’un des plus grands peintres français. Dans une lettre qu’il lui adressait en 1986, Balthus déclarait à Truphémus : “Vous appartenez à une espèce en voie de disparition ! Vous voyez en peintre. Et vous vivez à travers votre peinture. Vous appartenez à la lignée de Morandi et certains de vos paysages me font penser à Giacometti – tout en étant essentiellement Truphémus – c’est-à-dire unique. »
J’en avais parlé ICI lors de sa rétrospective de Lyon.

Atelier du jour »

princesses_1

Sur ma table de travail, quelques croquis et dessins définitifs pour nos princesses qui seront présentées à la fin du mois. Travail à quatre mains avec Fabienne Germain que j’ai invité à me rejoindre pour ces nouveaux « Ateliers Révélés ».
En attendant, c’est le bal des princesses ratées, échouées ou qui ne sont pas en forme, encore à l’essai. Elles semblent danser tout en blanc sur un piano noir silencieux. La plus belle est capturée sous un globe en verre. Elle sera de la noce.
En attendant le grand jour.
En attendant…

princesses_2