Nu plastifié

pudeur

Quand j’apprends que je serai installé dans l’église de Vaux-en-Beaujolais pour la biennale du papier, je suis en train de travailler sur ce tableau là. Un nu intégral dans une église…
Comme celui-ci n’est pas de facture « classique », alors une question se pose : Pourquoi un nu est-il accepté dans un lieu sacré uniquement quand il est question de mythologie, d’Histoire ou de la vie du Christ ? Un sujet sensible, et on connait la réponse…
Alors une pudeur de plastique recouvre ce tableau inachevé jusqu’à la prochaine exposition où je reprendrai ce sujet qui me tient à cœur.
A suivre.

Une réflexion sur « Nu plastifié »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *