Répondre

art_postal

Répondre aux participants de la 8eme journée mondiale du faux timbre d’artiste…
Je continue d’égrener les lettres, comme un petit Poucet ses cailloux… J’ai presque terminé les envois en France, je m’attaque désormais à ceux qui s’envoleront vers la Suisse, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, les USA, le Brésil…
Je n’avais pas encore ouvert toutes les lettres reçues. Dans certaines, je découvre des dessins d’enfants, des invitations à rendre une visite, à venir manger de la pâte de coing toute fraîche, des petits signes amicaux, deux ou trois mots écrits, parfois plus et parfois rien, de longues lettres, des mots tendres, des interrogations, des dessins et des peintures originales, des confettis, des papiers journaux, des feuilles vierges, de l’amusement et des sourires… C’est touchant de recevoir tous ces courriers qui viennent d’un peu partout, d’à côté ou de loin, de très loin parfois, et qui me sont envoyés par des femmes et des hommes, des enfants que je ne connais pas. Le genre humain est décidément surprenant et peut nous faire croire parfois que quelque chose de beau peut exister sans condition, sans rien attendre en retour. C’est la raison pour laquelle je veux envoyer en réponse à tout ce que j’ai reçu un petit bout de mon temps, de moi.
Aujourd’hui, à l’heure d’internet et des textos, un groupe se rebelle et continue d’écrire et de coller des timbres (vrais ou faux !) pour tisser des liens, comme une toile d’araignée qui s’agrandit et qui crie que l’Homme gardera toujours ces plaisirs qu’on dit futiles, mais tellement nécessaires !
Que ceux qui reçoivent dans leurs boîtes aux lettres un courrier manuscrit, décoré ou peint, me disent le contraire !

2 Commentaire(s)

  1. bonjour Christophe, j’approuve des deux mains ce que je lis, je n’aurai su donner de plus belle définition des mail-artistes, rebelles, généreux et tisseurs de liens d’amitié. Merci encore du beau cadeau de toi que nous recevons en ce moment dans nos boites à lettres.
    Belle journée.

    dentellebleue | Jan 26, 2018 | Répondre

  2. « Le genre humain est décidément surprenant et peut nous faire croire parfois que quelque chose de beau peut exister sans condition, sans rien attendre en retour ». C’est super chouette ce que tu as écrit, et aussi la fin du texte. L’Homme avec un grand H, c’est l’Homme (au sens anthropos du terme) qui sait laisser parler son enfant (masculin/féminin à la fois) intérieur. Dans notre société gouvernée par l’argent et le mercantilisme, est appelé futile tout ce qui peut permettre à l’homme de se re-créer et donc d’échapper aux rouages de la machine. Tant qu’il y aura des âmes d’artistes, des enfants intérieurs qui continueront à vivre et à s’exprimer, quelque chose de beau pourra exister, sans attentes, juste pour la joie de donner et de créer.

    Marie K. | Jan 28, 2018 | Répondre

Poster un Commentaire