Eni Looka

Enni-Looka-fait-ses-timbres

L’insoutenable légèreté des lettres.
Maître en la matière, Eni Looka est un artiste qui crée lui-même ses timbres, depuis plus de 25 ans. Il ne copie pas les timbres existants, mais en créé de nouveaux. Chacun est une petite œuvre originale, réalisée à la plume ou à l’aquarelle, autour de laquelle il découpe minutieusement (une à une, à l’aide de grands ciseaux) des dents semblables à celles des vrais timbres, et qu’il colle sur son courrier pour l’affranchir. Et ça marche, aussi bien en France qu’à l’étranger… N’étant pas limité aux thèmes habituels des postes traditionnelles, il peut ainsi aborder tous les sujets qui lui passent par la tête : paysages, architecture, portraits, humour, politique, érotisme… Souvent, il dessine aussi l’enveloppe, ou bien il y colle des photos, des petits cailloux ou des morceaux de tissus, et intègre ainsi le timbre à une composition graphique plus étendue. En voyage, par exemple, il réalise de cette manière des sortes de carnets illustrés, qu’il adresse à ses amis (il a déjà testé avec succès les postes de 40 pays). Tous ces timbres sont faux, mais les facteurs les oblitèrent comme des vrais !
Le livre « Eni Looka fait ses timbres » présente 200 de ses timbres et enveloppes « politiquement incorrects ». Dans un entretien détaillé avec le peintre Marie Morel, il explique sa démarche, l’origine de cette création et les différentes facettes de ce travail surprenant.

Enni-Looka-fait-ses-timbres-1

Enni-Looka-fait-ses-timbres-2

« Eni Looka fait ses timbres ».
Broché, 46 pages. Editions Eni Looka. 2006.

3 Commentaire(s)

  1. Bonjour Christophe
    J’aime beaucoup ce que fait Eni Looka, son état d’esprit, son humour, sa grande liberté, et son talent.
    Je me le suis procuré récemment : ce livre est magnifique de créativité et d’ingéniosité.
    Le plus fort dans tout cela c’est que ce grand artiste reste humble et modeste, espérons qu’avec l’état d’esprit actuel de La Poste, il va pouvoir continuer à diffuser ses merveilleuses pièces uniques qu’il concocte pour le plus grand bonheur -j’imagine- des destinataires de ses courriers.
    Merci à toi de le faire mieux connaître.

    dentellebleue | Nov 21, 2017 | Répondre

  2.  » Tous ces timbres sont faux, mais les facteurs les oblitèrent comme des vrais  »

    Heureusement que la plupart des facteurs ont du goût et de l’ esprit …

    M.Simon | Nov 21, 2017 | Répondre

  3. En 2011 , je suis allée visiter le musée de la poste . Pour aller surtout voir la section  » art postal » , il n’y avait rien ! Dommage ! Mais à la boutique , il y avait le livre d’ Eni Looka. J’ai trouvé que c’était assez drôle de la part du musée de la poste . J’ai acheté le livre et je l’adore . Je le feuillète souvent …

    Millet | Nov 24, 2017 | Répondre

Poster un Commentaire