Atelier du jour

Plonger dans les contes, dans la magie des histoires de notre enfance et des rêves puis oublier le temps d’un instant, de quelques jours, que le genre humain peut être bien décevant.
Il me reste exactement 10 jours pour créer, dans la bulle qu’est mon atelier, des histoires qui m’emportent au delà du quotidien, du réel… Un peu de magie, un peu d’amour, d’humour et de féérie, des couleurs douces et aquarellées pour laver d’un coup de pinceau les violences extérieures. Juste le temps d’un instant, de quelques jours.
J’ouvrirai les portes de ce petit monde coloré et enjoué le 29 septembre à 15 heures. Un monde à partager avec vous.
A suivre…

atelier

Hommage à mon chat

Hier, après la mort violente de mon chat, j’ai décidé de lui rendre un petit hommage avec une peinture sur un sachet de thé. Comme je travaille actuellement sur ce support et sur le thème des contes et légendes, alors c’est costumé que je fais son portrait.
Suivra un Chat Botté, puis quelques autres…
Oui, il y aura une série de chats dans cette toute prochaine exposition.

chat_botte

 

Atelier du jour

atelier_15_09

« Ateliers Révélés » arrive à grands pas… Dans l’atelier il y a là les pièces qui seront exposées lors de cette exposition que je partagerai avec Fabienne Germain, sculpteur de mots.
Peintures, pantins articulés, sculptures en papier mâché, princesses en papier découpé, sachets de thé peints… Le tout sous le thème des contes et légendes.
Un peu de rêve et l’esprit qui vagabonde à quelques jours de la fin d’un été.

Atelier du jour

sachets_the_peint

La ronde des sachets de thé a commencé avec ce travail en miniature sur le thème des contes. Alors voilà qu’arrivent Alice et son lapin, la petite sirène, le Chat botté, Blanche-Neige, la princesse au petit pois, le petit Poucet et quelques autres…
Et toujours les inévitables ficelles qui se mêlent et s’emmêlent les fils et les étiquettes, comme si ces centaines de sachets de thé venus de tous les horizons, et parfois de pays divers, ne voulaient plus se quitter !

Atelier du jour

Aujourd’hui, une irrépressible envie d’écouter la bande originale du film Peau d’Âne se fit sentir. Hop, je dégaine le cd et en voyant la couverture, je me dis : « Peau d’Âne ! Mais comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ! » Expo qui arrive, thème des contes, sachets de thé… et me voilà à peindre ce sujet tant aimé.
Que j’aime ces idées inattendues !

« L’amour se porte autour du cou, le cœur est fou
Quatre bras serrés qui s’enchainent, l’âme sereine
Comme un foulard de blanche laine
L’amour s’enroule et puis se noue
Amour… amour… m’a rendu fou… »

peau_d_ane

Été d’artistes

Bientôt l’été, le bel été, sera dernière nous et il finira dans quelques jours. Restera de jolis moments dans nos mémoires et nos appareils photo. Les artistes célèbres ont eu aussi de belles parenthèses au bord de l’eau… Voici quelques clichés des vacances de quatre d’entre eux.
Toulouse Lautrec fait l’imbécile dans le bassin d’Arcachon, Jean Cocteau pose dans une barque avec queue de sirène, Dali en mode lecture à Cadaqués et Picasso dessine sur le sable de Juan-les-Pins…
Instants volés le temps d’une image, le temps d’un été…

toulouse_lautrec_bassin_arcachon_1896

jean_cocteau_piquet_1920

dali_cadaques

pablo-picasso-dessinant-sur-le-sable-juan-les-pins-1953

Ateliers Révélés. Préparation

courbeville_3

Réunion de travail dans un magnifique cadre pour la préparation de notre prochaine édition des Ateliers Révélés… Le Château de Courbeville, où se passera une partie de la manifestation.
Nos « sièges-troncs », qui seront en vente aux enchères, sont arrivés après quelques semaines d’exposition à l’Orangerie du Parc de la Tête d’Or.
Après quelques heures de discussion et de partage des taches autour d’un délicieux repas, nous sommes prêts pour vous faire vivre un beau weekend artistique !
29 et 30 septembre et 1er octobre.

courbeville

courbeville_2

courbeville_4

courbeville_5

The Last Dream of Frida and Diego

Un futur opéra sur l’histoire d’amour entre Frida Kahlo et Diego Rivera est annoncé.
Il y aura sans doute des flammes, des femmes, des cris d’amour et de haine, des couleurs, des douleurs, des fleurs et des valses, des déchirures et des pleurs… De l’art et de l’amour, de la vie à la mort.
Y aura-t-il autant de poésie que ces mots de Frida à Diego :
« Est-ce que les verbes peuvent s’inventer ? Je veux t’en dire un : « Je te ciel », et ainsi mes ailes s’étirent, énormes, pour t’aimer sans limites. »

frida_diego_getty_wallace_marly_intermittent

Frida Kahlo et Diego Rivera, © Getty / Wallace Marly

The Last Dream of Frida and Diego (Le dernier rêve de Frida et Diego), une nouvelle œuvre lyrique qui doit être présentée en 2020 et coproduite par les opéras de Fort Worth et San Diego, l’Université du Texas à Austin et l’Université DePauw dans l’Indiana. La musique sera composée par Gabriela Lena Frank et le livret écrit par Nilo Cruz.
L’intrigue de l’opéra se déroule à Mexico, en 1957, pendant la Fête des Morts. Diego Rivera se promène dans un cimetière, avec l’espoir de retrouver sa Frida Kahlo, décédée. Cette dernière accepte de le rencontrer et l’emmène dans le royaume des morts. « En 24 heures, au travers de la peinture, Frida et Diego vivront à nouveau leur relation tumultueuse et se remémoreront leur passion, l’amour et la douleur qui les reliaient », ont expliqué les dramaturges lors d’une conférence de presse, avant d’ajouter qu’ils s’étaient inspiré des ressemblances qui existent entre cette histoire d’amour et le mythe d’Orphée et Eurydice.
Le casting n’a pas encore été défini, mais les deux artistes ont déclaré qu’ils souhaitaient travailler avec des chanteurs aux origines latino-américaines.

Disparition de Jacques Truphémus

truphemus_2

Disparition du peintre lyonnais Jacques Truphémus (25 octobre 1922 / 8 septembre 2017) Celui qui m’a fait aimer la nature morte que je trouvais trop froide avant de connaitre son travail sur la couleur et la matière.
Le peintre Balthus le considérait comme l’un des plus grands peintres français. Dans une lettre qu’il lui adressait en 1986, Balthus déclarait à Truphémus : “Vous appartenez à une espèce en voie de disparition ! Vous voyez en peintre. Et vous vivez à travers votre peinture. Vous appartenez à la lignée de Morandi et certains de vos paysages me font penser à Giacometti – tout en étant essentiellement Truphémus – c’est-à-dire unique. »
J’en avais parlé ICI lors de sa rétrospective de Lyon.

Atelier du jour

princesses_1

Sur ma table de travail, quelques croquis et dessins définitifs pour nos princesses qui seront présentées à la fin du mois. Travail à quatre mains avec Fabienne Germain que j’ai invité à me rejoindre pour ces nouveaux « Ateliers Révélés ».
En attendant, c’est le bal des princesses ratées, échouées ou qui ne sont pas en forme, encore à l’essai. Elles semblent danser tout en blanc sur un piano noir silencieux. La plus belle est capturée sous un globe en verre. Elle sera de la noce.
En attendant le grand jour.
En attendant…

princesses_2

Citation

liberte

Atelier du jour

atelier - copie

Aujourd’hui à l’atelier…
Quelques petites finitions sur les montages de mes pantins articulés et de nouveaux sachets de thé en préparation sur le thème des contes, à découvrir lors de nos prochains « Ateliers Révélés ». Exposition qui aura lieu les 29 et 30 septembre et 1er octobre. A suivre…

atelier_2 - copie

Ouverture Galerie

galerie

Ce premier dimanche du mois, nous serons le 3 septembre et ma galerie sera ouverte de 14 heures à 18 heures (Galerie de la Maison du Chat Perché, 114 ruelle de l’église. Village médiéval de Ternand, 69620)
Le dicton du mois :
« En septembre, s’il tonne, la vendange est bonne »

Bon weekend à vous !

Atelier du jour

pantins_articules

Vernissage de 2 pantins articulés, démontés et mélangés pour l’occasion. Une sirène retrouve ses jambes et devient ailée tandis que Léda se voit pousser une queue de sirène.
Mélange des genres avant le montage dans la soirée.

Modèle vivant

chateau

Avoir la chance de rentrer dans ce beau château pour une matinée de croquis avec modèle vivant.
Avoir le sentiment de se retrouver aux Arts Appliqués et entendre en écho notre professeur nous aiguiller sur les pièges anatomiques : « Malléole externe », « Fourchette sternale » « Crête iliaque »…
Retrouver le corps humain à dessiner en vrai et trouver qu’on manque sérieusement de cet exercice où la moindre erreur rend tout bancal.
Mais avoir envie de recommencer…

modele_vivant

Perdre un membre…

leda_cygne

« – Bonjour, tu vas bien ?
– Nooooon…. ça me fatigue, j’ai perdu une jambe !– T’as perdu une jambe ?!!!!
– Oui, je n’arrive pas à remettre la main dessus !
– …………. « 
Conversation surréaliste au téléphone ce matin même. Lors du montage de ce personnage articulé, inspiré de « Léda et le cygne » de Léonardo da Vinci, je me rends compte que j’ai égaré sa jambe droite. Depuis quelques semaines, tous ces morceaux attendaient d’être assemblés et on changé de place plusieurs fois dans l’atelier, et une jambe en a profité pour se faire la malle !
Et moi je perds la tête !

Caravage Selfie

caravage_selfie

Photographe : Scallywag Fox
Modèle : Rory Finn

Mes tableaux chez vous

Frida2

Frida

Pas de loup

pasdeloup_4

Ce weekend, le pressoir juste en face de chez moi attira mon attention. Un petit papier blanc brillait. En m’approchant, je vis un poème d’Antonin Artaud imprimé sur un papier fait main. A l’arrière, un tampon « Pasdeloup » papier artisanal et l’adresse d’une page Facebook. C’est une maison que je connais pour l’avoir visitée l’année dernière, dans le superbe village de Pérouges, et qui fait un excellent papier. Quelle idée formidable de faire de la pub de telle façon. De plus en face de la maison d’un peintre ! « Pasdeloup »… Moi qui travaille sur le thème des contes, ça tombe à pic !

pasdeloup_5

Le lendemain, en arrivant dans mon jardin,  je trouve là encore un nouveau petit papier accompagné d’un galet peint. Cette fois-ci, c’est un poème de Théodore de Banville que je prends plaisir à lire. Beau.
Ces petits papiers de hasard me poursuivent…

pasdeloup_1

pasdeloup_2

pasdeloup_3

En rentrant à la maison, je me suis mis à table et à l’aquarelle pour illustrer ces mots offerts.
Ce papier est vraiment agréable à travailler, l’eau glisse à merveille sur ses grains, les couleurs tiennent en séchant… Parfait !
Ami(e)s artistes, vous risquez d’avoir trouver votre papier idéal !

pasdeloup_6

Pour tout connaitre de ce papier artisanal « Pasdeloup », il y a le site : ICI

Picasso en résumé

picasso_resume